AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Dim 17 Mar - 16:13



Ne jamais croire en les apparences!

Aleksandr & Lucky

DATE ► Quelques temps après le bal
HEURE ► soir
MÉTÉO ► Il fait nuit et il y a des étoile dehors... enfin si on croit les dire x)
LIEU ► le cabaret!
STATUT ►privé.
RÉSUMÉ ► Aleksandr va avoir l’immense «joie» de découvrir le vrai visage de Lucky! Celle ci ne devra sa vie d’ailleurs qu’à sa révélation d’être l’enfante de Lyokha.
VOX POPULI ► non on s’en passera!

crédit icônes © Google


Dernière édition par Aleksandr L. Volkov le Dim 17 Mar - 17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Dim 17 Mar - 16:14

Quoi de mieux après une longue journée, enfin une longue nuit, de travail qu'un peu de détente? Personnellement je ne connais rien de mieux! Enfin bien que mon travail déjà est des plus plaisants! Oui la torture et le massacre ... la chasse... tout cela j’adore! En fait c’est même une de mes raisons de vivre! Un seul moyen d’exprimer clairement cette colère sombre qui vit tout au fond de moi. Mais voilà quand cette colère a fini de s’exprimer pour un temps... Alors mon corps réclame d’autre chose... D'autres activités... De la détente et peut-être un peu de rencontre sociale aussi. Oui puis bon tout homme à des désirs... et sur ça je ne dis jamais non.

Voilà comment de temps en temps, quand mon planning le permettait, je me retrouvais attablé tranquillement dans ce cabaret. Bon j’avoue que je n’y étais pas assez souvent pour faire partie des plus coutumiers du coin mais en général je dépensais suffisamment pour tout de même paraître un des meilleurs clients. D’ailleurs comme tous les habitués des lieux j’avais ma table rien qu’à moi. Enfin une table qui se devait de rester libre est mon arrivée et qui se situait au premier rang. Que voulez-vous même si la plupart des gens de ce monde ignorent mon vrai métier , la plupart savent qu’il vaut mieux m’avoir en ami qu’en ennemis! La plupart seulement certes mais ça évite pas mal de complication!

Ce soir, jours de repos, je venais donc admirer une fois de plus le travail de ces femmes. Elles ne manquaient pas de charmes je vous assure. Une en particulier avait su attirer mon regard. Elle avait un charme tout particulier. J’avais appris lors de mes venues qu’elle s’appelait Lucky... Le reste était que mystère. Mais j’avoue que j’aime bien le mystère. Je n’aurais jamais dit non à une entrevue avec elle et jalousais déjà presque celui qui avait eu l’honneur de la transformer! Bon vous me direz pas sûr qu’il s’y est pris comme je m’y prends moi pour boire une jeune femme agréable. Donc pas sûr qu’il ait pris autant de plaisir. Il faut dire que ce n’est pas sûr non plus si j’avais été ce vampire que je me serais arrêté avant de juste terminer mon festin. Enfin que voulez-vous... On ne refera pas l’histoire! Un autre avait eu cette chance et c’est ainsi!

Ce soir j’espérais à nouveau pouvoir me rincer l’oeil. J’avais pour habitude d’être plus généreux avec le cabaret quand un spectacle me plaisait beaucoup. En tout cas je passais rarement inaperçu sans pour autant jouer aux petits crétins qui se lèvent pour applaudir une femme ou autres... Nan justement je me faisais remarquer par ma discrétion. Que voulez-vous... Sophistication rime avec discrétion. Et dans mon monde ne m’a-t-on pas justement choisi pour cette capacité? Ce rôle d’acteur que je joue avec tant de perfection! Quand on pense que je suis capable de jouer l'empathie quand il le faut; . Moi qui n’en ai plus aucune. Nan j’arrive à éprouver de la colère quand on s’en prend à certaines très rares personnes mais de l’empathie? Jamais. Je n’arrive plus à souffrir avec les autres c’est comme ça. Après tout je n’ai réussi cet exploit que dans ma vie d’humain.

Assis là j’attendais que la soirée avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adrian Volkov
♆ sweet poison on my lips.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire. damn.
♆ âge : un peu plus d'un siècle.
♆ métier : danseuse de cabaret, fripouille.
♆ célébrité : amber heard.
♆ crédits : tearsflight.
♆ messages : 37

♆ sweet poison on my lips.


MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Jeu 21 Mar - 21:11



Elle se préparait, comme toujours avant chaque show. Ses cheveux étaient déjà soigneusement coiffés, dégoulinant en une multitude de boucles dorées au creux de son cou. Elle rajoutait juste un peu de rouge, sur ses lèvres qui déjà, arboraient une sublime teinte carmin. Et dire que ce reflet ne changerait plus jamais... C'était à la fois plaisant, et déprimant, de savoir qu'elle serai ainsi pour toujours. Les autres filles se hâtaient en coulisses, histoire de parfaire leur apparence... La plupart des jeunes femmes qui dansaient pour ce cabaret étaient des vampires, mais il est arrivé qu'une ou deux lycans, voire même des sorcières ou des humaines signent un contrat pour le plus grand cabaret d'Anarkia. Du moins, un des plus célèbres ! Enfin, bref, là n'était pas la question ; elle devait terminer d'ajuster ses bas, et enfiler ses escarpins, avant de monter sur scène... Encore une fois ce soir, la salle était presque pleine ! À croire que les dernières recrues avaient su satisfaire ces messieurs, c'était le principal, tant que la machine tournait bien.

Ce soir comme pour tous les autres, elle passait dans deux tableaux, plus un en individuel avec deux autres danseuses, pour l'avant dernier numéro. Ce n'était pas vraiment ce qui la préoccupait, sur l'instant... Non, ce qui la rendait un peu mal à l'aise, c'était qu'elle pouvait à tout instant retomber sur lui, sur Ezio. Ce dernier prenait un malin plaisir, à repasser pour essayer de lui parler. Comme toujours, elle faisait la sourde oreille, mais voilà quelques jours que ce petit jeu commençait à vraiment lui prendre la tête. Elle devait remettre les choses au clair, avant qu'elles n'empirent encore. Elle devait lui dire clairement qu'elle ne voulait plus le voir ici, et qu'à la fin, elle finirait par envoyer Tommy et Leonard, les deux vigiles qui restaient plantés à l'entrée du cabaret, pour virer les clients un peu lourds ou ne respectant pas leurs engagements envers l'établissement. Ce n'était pas un bordel non plus. C'était un cabaret.

« Livia, Lizbeth, Antiope, Lucky, et tout le groupe pour le tableau un, c'est à vous dans deux minutes les filles. » Elle hocha légèrement la tête en se reprenant. Il n'était plus temps de penser, il fallait agir : elle allait monter sur scène dans quelques maigres secondes pour un premier tableau. Dans celui-ci, elle se retrouvait au fond, avec dix autres danseuses, elle ne passait pas tellement sous les projecteurs. Ce n'était pas plus mal d'un côté : elle aurait l'occasion de voir un peu qui est-ce qu'il y avait dans la salle, sans pour autant qu'on la remarque. Liz passa à côté d'elle, glissant une main sur son épaule pour lui dire qu'il était temps, qu'il fallait qu'elles y aillent. Lucky ne se fit pas prier, elle laissa tomber ce maigre tissu qui lui servait de robe de chambre pour se rendre dans une tenue bien plus légère en direction de la scène. Une fois en place, le rideau s'ouvrit, dévoila une dizaine des plus belles créatures de Sanguinem Luna. Dillinger était en retrait pour toute cette partie du spectacle, à enchaîner en fond, une succession de figures plutôt faciles à son goût. C'était un vrai régal, que de voir les sept filles qui en arrière plan, exécutaient la même figure dans une synchronisation parfaite autour de leur barre de pole dance, alors que les trois de devant présentaient un show des plus sulfureux pour les spectateurs. Monter, descendre, tourner, la tête en bas puis en l'air... Tout cela aurait pu donner le tournis, à une personne qui n'y était pas habitué. Lucky elle, tournait autour d'une barre depuis des dizaines d'années déjà, presque un siècle. Alors dire qu'elle avait l'habitude, c'était un euphémisme !

Le premier numéro s'acheva alors, sous les applaudissements d'une majorité des hommes présents dans la salle. Lucky se retira avec toutes les autres danseuses dans les loges, déjà à fond pour se préparer pour leur prochain tableau. C'était cela aussi, le cabaret : se dépêcher entre deux numéros, pour être prête sur l'instant. En soit, ce n'était pas si compliqué au niveau des vêtements... Il s'agissait plutôt de la coiffure, du maquillage. Tout devait aller pour le thème. Le cabaret d'Anarkia faisait dans l'excellence, tout devait être parfait, tout le temps. Les filles devaient être au top de leur forme, et tout ce qui allait avec. « Bravo les filles pour le premier tableau, reposez-vous un instant, votre prochain tableau est annulé. » Ainsi donc, il n'y aurait pas de cinquième tableau ce soir. Ça allait encore gueuler dans le bureau de la direction. Antiope protestait déjà. « Charly ne peut pas être là, déchirure musculaire, il y aurait un numéro de moins, ce n'est pas un drame. » De multiples soupirs se firent entendre, d'un bout à l'autre des loges. Lucky se contenta de secouer la tête, alors qu'une vampire sur sa droite reprenait. « Ces humaines alors, elles sont faites de sucre ou quoi ? » La blonde sourit un peu. La plupart du temps quand il y avait des problèmes de danseuses, c'était pour des motifs semblables.

La soirée se déroula normalement par la suite. Les neuf premiers numéros de la première partie de soirée défilèrent, et rapidement, le deuxième passage de Lucky vint. À peine achevait-elle de crêper ses cheveux blonds qu'on l'appelait sur scène avec trois autres filles. Cette fois-ci, c'était elle qui faisait son show. C'était elle qui était au devant de la scène. Elle qui allait devoir jouer pour combler tous ces hommes qui ne rêvaient que d'une chose ; pouvoir l'approcher de plus près, toucher cette peau parfaite et glacée de leurs mains moites. Quelques étirements derrière le rideaux fermés, histoire d'être au top, et on lança la musique. Le thème de ce tableau était plutôt original ; la directrice artistique avait voulu jouer sur l'exotisme. Les clients allaient être servis de ce point de vue, tout avait été mis au point sur scène, y compris les costumes, pour plonger les spectateurs dans ce qu'on aurait pu comparer au moyen-orient terrien. Différence faite qu'ici, les vêtements étaient bien plus légers... Pour ne pas dire absents. Le rideau se leva enfin, le spectacle commença réellement pour celle qui faisait désormais l'objet de toute l'attention. Quelques rapides enchaînement autour de la barre fixe, puis les trois danseuses avancèrent un peu plus en avant de la scène. C'est là que les choses commençaient vraiment ; à travers quelques mouvements sensuels, Lucky faisait onduler son corps, laissant ses formes jouer avec la lumière chaude que les spots diffusaient. Son corps tout entier brillait, couvert d'une mince pellicule de poudre dorée, alors qu'on aurait pu jurer que les quelques maigres tissus qu'elle faisait voler s'enflammaient à chaque geste. C'était une danse brûlante, lascive. Un jeu passionné dans lequel elle se lançait corps et âme avec le plus grand des plaisirs... Elle était belle, elle le savait. Elle aimait qu'on l'observe œuvrer, les faire jubiler, tous. Ils pouvaient rêver, s'imaginer ce qu'ils voulaient ; elle ne leur cédait que ce qu'elle voulait bien leur céder, elle était le maître du jeu, lorsqu'elle était sur scène.

Puis, elle l'aperçu. Lui. Elle ne l'avait encore jamais vu avant. Ce n'était pas un de ces grands habitués qui venait se rincer l'oeil tous les soirs, non. Lui, elle ne l'avait pas croisé, pas encore. Étrange, étant donné que les gros poissons, elle ne les loupait pas en général... Peut-être était-ce un nouveau client, elle n'en savait trop rien. Un fin sourire carnassier venait étirer ses lèvres, alors qu'elle décida de s'en approcher un peu plus. Il avait l'air d'être plutôt du genre discret, mais pour être de la première rangée de tables, c'est qu'il avait le porte-feuilles qui allait avec... En bref, il faisait bon garçon, il était plutôt séduisant pour ce qu'elle pouvait voir de sa personne. La proie idéale. Continuant sa chorégraphie, elle se rapprocha comme prévu du premier rang, passant carrément sur une des nombreuses branches qui divisait la scène en plusieurs parties. Elle voulait à tout prix se rapprocher de lui, le tester, chercher ses réactions. Certes, elle débordait un peu en show privé, mais bon... Sur l'instant, elle n'avait d'yeux que pour lui. Son regard bleuté, bordé d'un noir charbonneux, ses yeux étaient rivés sur cet homme qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Il était le seul spectateur qui comptait réellement dans cette salle à cet instant. D'ailleurs, elle glissa de son perchoir pour le rejoindre, s'installant sur lui. Son dos collé contre le torse de l'autre, elle jeta un peu sa tête en arrière, joueuse. Elle voulait lui donner un avant goût des choses, le faire vibrer, comme les autres qui devaient le jalouser à cet instant. Elle attrapa alors une des mains de l'inconnu, la faisant glisser, accompagnée de la sienne, sur ses propres courbes.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin ! Et avant que ce cher Monsieur ne tente d'aller plus loin, elle se déroba, le quittant comme une voleuse pour retourner vers la scène, et plus précisément encore au milieu de celle-ci, où la chorégraphie s'acheva quelques maigres secondes plus tard. La lumière fut coupée sur scène, et lorsqu'elle se ralluma, les trois filles avaient disparues, comme si jamais elles n'avaient été là. C'était cela aussi, la magie de ce cabaret. Souriante, elle retourna alors en coulisse, sous les applaudissements des autres filles et forcément, les réprimandes de la directrice. « C'était pas un show privé Lucky. » Elle haussa les épaules, indifférente, et fila aux cabines pour se changer. La soirée était loin d'être finie pour elle, même si elle n'allait plus monter sur scène cette nuit. Ses plans étaient tout autres ! Elle enfila alors une petite robe de soirée, légère, arrangeant ses cheveux lorsqu'elle passa devant la glace. Elle croisait secrètement les doigts pour qu'il soit encore là, dans la salle, à la même table... Alors, elle pressa le pas, rejoignant au plus vite la table où il se trouvait. Elle brandit alors sa cigarette, s'en approchant poliment, avant de prendre la parole d'une voix qui lui allait si bien. Sensuelle, ardente. « Le spectacle est à votre goût j'espère ? » Elle marqua une pause, le temps qu'il remarque sa présence, avant de finalement reprendre. « Est-ce que vous auriez du feu, par hasard ? » C'était une technique de drague vieille comme le monde, tout le monde le savait, mais sur l'instant, elle n'avait pas eu d'autre idée bien brillante pour l'interpeller.

_________________
    EVERYBODY WANTS TO RULE THE WORLD
     
    we'll find you Acting on your best behavior, Turn your back on Mother Nature, Everybody wants to rule the world. Help me make the most of freedom And of pleasure, Nothing ever lasts forever, cause Everybody wants to rule the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Lun 29 Avr - 19:39

Le spectacle commence enfin. Calmement je commande un verre et j’observe. Le premier tableau me plait mais hélas il ne met pas en valeur les bonnes danseuses... Ou plutôt la bonne. Oui dans le lot une en particulier me plaisais. Pourquoi? Sans doute pour son ... Non en fait je ne saurais dire pourquoi. Elle avait un charme particulier tout simplement. Belle bien sur mais ici elles le sont toutes... Jeune , en apparence du moins ... Solide... comme ma propre nature me pousse a l’être.

Ne me demandais pas le nom de cette danseuse car je l’ignore en dehors de ce surnom. Je dois avouer que je n’ai pas encore vraiment mener d’enquête sur elle. En même temps... je ne m'intéresse a elle que lorsque mes autres sujets d’intérêt m’en laisse le temps... Et oui les filles passent après la mort. Mais c’est ainsi que mon père m’a façonner... Tuer et ce qu’il y a de plus jouissant au monde pour moi. Quelqu’un changera ça un jours? Non la seule qui en aurait été capable je le pense m’a quitter avant même l’aube de ma vie vampirique. Nastasia...

Alors que le premier tableau prend fin je suis perdu dans mes souvenirs de cette femme. L’amour le vrai... Au moins contrairement a beaucoup de monstre vivant sur cette terre on ne pourra pas dire que je n’ai pas eu la chance d’aimer et d’être aimer. J’ai aimer et ce plus que de raison... j’ai aimer comme je pense mon père lui même n’a jamais sut aimer... Et chaque fille présente ici... et même toutes réunit ne lui arrivent pas a la cheville.

Puis le second tableau commence et alors que je pense toujours à mon ancienne dulcinée... On me sort de mes pensées. Oh très simplement. La danseuse dont je vous ai parlé précédemment et sur le devant de la scène contrairement a tout à l’heure. Mieux... Elle vient carrément danser pour moi. Hum... Chassant les vieux souvenirs je me plonge entièrement dans ce présent assez plaisant. Son regard dans le miens je ne cachais pas mon approbation a voir ce comportement... Puis quand elle vint sur moi... Je dois avouer que je la laissais faire avec plaisir... Surtout quand elle vient prendre mes mains pour caresser son corps... Je me laissais envahir par des images... disons peu catholique! Et heureusement je n’ai jamais été catholique!

Mais ces images étaient telle que je ne sais même pas si la fille elle même n’aurais pas reculer. Bah oui mon esprit reste mon esprit. Et là encore je me mit a jalouser celui qui avait eu la chance... l’honneur d’en faire sa fille si on peut dire. Quand je pense que moi j’avais dut me contenter de ma vrai fratrie et de mes parents comme enfants... Beurk! Avec elle tout aurait était tellement plus agréable... De quoi presque me faire frissonner rien qu’en y pensant. Mais avant que je n’eu le temps d’aller plus loin la voilà remontant sur la scène. Je lui lance alors un regard déçut... Vous savez ces regards un peu exagérer qu’on voit sur tout les mauvais comédiens. Sauf que moi il était volontairement raté. Mais passons... un derniers regard et la danse se termine.

La salle retombe dans le noir et quand tout se rallume la miss et retourner dans les coulisses. Dommage... Mais que voulez vous;.. Au moins je me serais amuser un peu. Puis qui sait maintenant qu’elle m’a remarquer... j’aurais peut être la chance lors d’une autre de mes visites d’attirer suffisamment son attention pour qu’on puisse jouer un peu plus... Le spectacle reprend et je continue a le regarder même si l’intérêt est un peu moins grand je l’avoue.

Puis alors que je suis tout occupés a me rincer l’oeil quand même j’entends une voix. Je ne put retenir un sourire en l’entendant. Vous savez c’était ce genre de voix qui jouer a vous faire imaginer mont et merveille et ce qu’importe ce qu’elle dit. Je tourne la tête et tombe nez a nez avec Lucky. Hum... Cette voix lui va bien et ne ferait qu’accentuer ce désirs de l’avoir pour moi le temps d’un instant... J’hoche la tête a sa phrase et alors elle me demande du feu. Je lui dit que je n’en ai pas juste pour la contrarier? Oh puis non en faite... Je sors un briquet en or de ma poche et l'allume... L’invitant ainsi a se pencher vers moi pour que je lui allume la cigarette... Toujours le même sourire au visage.

-Je ne peux refuser un peu de feu a une sublime créature... Si délicieuse...

Mes mots étaient particulièrement bien choisit. Je ne voyais en elle qu’une chose délicieuse et autant au sens figurer qu’au sens propre...

-Surtout qu’on ne peut vous reprocher de nuire a votre santé. Un verre pour accompagné votre tabac?

Moi un gentlemen? Hum... non un manipulateur mais le verra-t-elle ... voilà une autre question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adrian Volkov
♆ sweet poison on my lips.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire. damn.
♆ âge : un peu plus d'un siècle.
♆ métier : danseuse de cabaret, fripouille.
♆ célébrité : amber heard.
♆ crédits : tearsflight.
♆ messages : 37

♆ sweet poison on my lips.


MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Lun 16 Sep - 17:37

Elle n'avait aucune idée de qui était ce type. Mais, là n'était pas la question de toute façon, tant qu'elle pouvait le plumer comme les autres... C'était encore un de ces jeunes riches qui pensaient pouvoir se payer une telle femme pour les suivre partout, comme un gentil petit toutou. Oh, Lucky n'était pas de ces demoiselles naïves qui croyaient en l'amour pur, aux gentils garçons, venus de nulle part pour les arracher à leur vie morne. Non, elle croyait en les fils de grandes familles et détenteurs d'importantes entreprises, des hommes au porte feuille bien garni qui pouvaient lui offrir son poids en or, ou même, tous les diamants du monde. Elle ne jurait que par l'argent, par tout ce qui pouvait bien briller ou avoir un peu de valeur. Elle se fichait pas mal du reste, elle avait depuis bien longtemps cessé de croire qu'un homme pouvait être bon. Ils étaient tous gentleman avec elle, c'était évident. Mais, ils voulaient tous la même chose au final ; sa chair, ses cheveux dorés, son corps ton entier, tout ce qu'elle avait à leur offrir, à partager. Ce type pouvait bien être l'un d'eux, cela n'avait aucune importance, il allait finir la nuit avec quelques milliers en moins, c'était certain. Comment s'y prendre ? Voyons, elle connaissait tous les oiseaux de son espèce ; ils tombaient tous, vampires, humains, sorciers, et même – bien que plus rarement – lycans. Tout ce qu'elle avait à faire, c'était lui glisser quelques mots doux aux oreilles, sourire et plonger son regard dans le sien, par moments. Chercher à le charmer, même silencieusement... En général, ils ne résistaient pas bien longtemps, qu'ils soient des séducteurs de la première heure où des Don Juan en personne. Elle savait y faire avec toutes les bêtes, de toute façon ; ce pauvre garçon n'était qu'une proie comme une autre, même s'il était loin d'en être conscient.

Elle s'approcha de lui silencieusement, préférant de loin le surprendre plutôt que d'attendre au bar qu'il la repère. Demander du feu était certainement la manière la plus ridicule d'engager la conversation, mais elle réussit à ce qu'il se détourne du show pour la regarder. Elle ne perdit pas une seconde, détaillant ses traits, et plus précisément ces deux yeux clairs qu'il gardait rivés sur elle. Il sortit un petit objet, un briquet en or. Elle ne put retenir un sourire en voyant l'objet briller sous la faible lueur des spots. Encore une fois, elle avait vu juste ; ce jeune homme était riche, peut-être plus encore qu'elle ne pouvait l'espérer. « Je ne peux refuser un peu de feu a une sublime créature... Si délicieuse... » Son sourire s'élargit encore un peu, alors qu'elle se penchait doucement pour allumer le bout de la cigarette, en profitant pour mettre en avant deux de ses plus beaux atouts. Oui, elle jouait le jeu à fond, elle était dans la séduction continuellement, mais il n'y avait que cela qui marchait avec les goujats. Et à en juger par ses mots, il n'était pas vraiment indifférent à son charme. « Gentleman et charmeur, aurais-je le plaisir de connaître votre prénom ? » En réalité, elle n'en avait rien à faire, qu'il s'appelle Jack, Louis ou Bernard, mais quitte à rentrer dans le rôle, elle devait se montrer sympathique, et ce genre d'hommes aimaient bien qu'on leur porte de l'importance, qu'on flatte leur ego en s'intéressant à eux. Qu'il soit propriétaire d'un cabinet d'avocats, d'une chaîne alimentaire, ou d'une entreprise d'automobile, elle s'en fichait carrément. Il aimait le golf ? Il jouait au polo tous les dimanche ? Il avait son propre cheval de course ou un bateau de croisière ? Merveilleux. Encore une fois, elle s'en fichait. Il avait de l'argent, et c'est tout ce qui comptait.

« Surtout qu’on ne peut vous reprocher de nuire a votre santé. Un verre pour accompagné votre tabac? » Elle riait un peu, d'un rire cristallin, aussi doux que sa voix. Non, en effet, elle ne risquait pas de choper une de ces maladies humaines, maintenant qu'elle était morte. Morte, mais toujours aussi rayonnante, souriante et chaleureuse. Notant la demande, elle prit son temps, soufflant une volute de fumée blanche. « Un verre ? Si c'est avec vous, je ne dis pas non. Je suppose que votre voiture attend sur le parking ? En tous cas, c'est là-bas que je vous attendrai moi. Mais dépêchez-vous mon beau, une demoiselle n'attend pas bien longtemps... » C'était un sourire provocateur qui se dessinait sur son visage, alors qu'elle embrassait l'inconnu au coin des lèvres. Puis, elle se redressa, et d'un léger clin d'oeil, elle se détourna, avançant d'une démarche élégante vers la sortie. Elle ne se retourna pas, non. Elle savait qu'il allait la suivre, obligatoirement. Enfin, elle l'espérait. Elle sortit rapidement du cabaret, se retrouvant sous le porche alors que le garçon lui ouvrait la porte. Un autre s'approchait d'elle, sans doute était-ce un voiturier qui venait récupérer ses clés de voiture. Et c'est alors qu'elle le sentit, là, juste à côté de lui, l'homme qu'elle avait charmé à l'intérieur. Elle tourna brièvement le regard vers lui, souriant. « Vous avez pris la bonne décision à ce que je vois. Vous habitez loin ? » Cette fois-ci, la question avait un but. Elle devait savoir, pour estimer à peu près, comment elle pourrait se carapater une fois son œuvre achevée. Voler ce type, c'était une bonne idée, mais encore fallait-il s'enfuir par la suite.

_________________
    EVERYBODY WANTS TO RULE THE WORLD
     
    we'll find you Acting on your best behavior, Turn your back on Mother Nature, Everybody wants to rule the world. Help me make the most of freedom And of pleasure, Nothing ever lasts forever, cause Everybody wants to rule the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Jeu 27 Fév - 22:47

Sa voix cristalline me vint aux oreilles! Qu'importe ce qu'elle aurait put dire en réalité, je n'aurais put que tourner la tête vers elle! J'aime ce genre de voix! J'aime ce ton aussi! Pas de doute la jeune femme me charmait! D'un autre coté ne suis-je pas venue pour passer un bon moment? Et quoi de mieux , en dehors des meurtres, qu'un peu de temps en si charmante compagnie! Mon sourire des plus satisfait se fait alors sur mes lèvres!

Doucement je me retourne vers elle donc et après une hésitation des plus brève tant qu'à jouer a l'agacer un peu je glisse ma main dans ma poche pour en retirer un briquet en or. Je le soupèse… Le fait briller à la lumière et quand elle se penche lui allume sa cigarette. Une fois ça fait je joue négligemment avec! Il est beau hein?! En fait je m'en fichais un peu de ce briquet. Je l'avais que pour montrer aux gens que j'avais de l'argent! C'est vrai ici bas on ne respect que les gens riche… De plus après tant d'année pauvre chez les humains … Je voulais profiter de mon argent! Bref j'avais sur moi que des truck de valeur quoi!

Si j'avais peur qu'on me vole? Hum… Je vais vous avouer un secret! J'en rêve ! Qu'on essaye du moins car il est évident que le brigand n'irait pas bien loin! Mais alors j'aurais une bonne raison pour finir en apothéose ma soirée! *-* Un petit meurtre improviser voilà qui est alléchant! Et comme il est bien connu que Alek est plus fort que tout le monde … Que personne ne peux lui faire du mal! Je ne pense même pas au meurtre pour me prendre mon argent! Que le fou essaye de toute façon! On ne devient pas tueur a gage secret de l'état sans raisons!

Mais là de suite en présence d'une jeune femme je me dois de remettre mes idées de mort a plus tard! Ben oui voyons mon père avait tenter de me donner une éducation! Et si j'y faisais rarement honneur, c'était toujours quand ça pouvait m'être favorable x) Mais surtout ne me rappelez pas que je tient ça de lui! Sinon vous ne vivrez pas une heure de plus!


Alors que je range mon briquet je lance une petite flatterie de mon air le plus charmeur au monde! Si elle en fut flatté? je n'en sait rien en tout cas un sourire éclaira son visage et pour moi c'est tout ce qu'il fallait! je pris une gorgée du verre ^posé sur ma table. Sans la quitter du regard tranquillement j'écoutais la musique qui sonnait a mes oreilles.

Mon nom? Surement moins doux que le votre… Aleksandr… Mais puis-je connaitre votre vrai nom? Ou serais-ce alors un peu déplacer de ma part gente dame?

Si ma famille me voyait en ce moment! Ils riraient tellement! Enfin ceux qui ont échappé a mon massacre bien sûr. Eux qui savaient tant combien de toute façon aucun nom ne pouvait me marquer. Eux seuls qui savaient a quel point peu m'importait la galanterie, la politesse et combien les mondanité m'ont toujours exaspérer! Mais voilà il faut jouer la comédie dans ce monde et ça je savais faire a la perfection! Mais pour être un bon gentleman il faut aussi pouvoir participer à la conversation et non se contenter de répondre aux questions de la demoiselle alors je sors une banalité qui peut passer pour une blague! Un petit trait d'humour disons plutôt mais bon… Surtout un moyen de relancer la conversation!

Sa réponse bien que direct me plut au plus haut point! Ainsi donc elle se proposait seul de finir chez moi! Et même pas la peine de passer par les flatteries traditionnelles! Non décidément ce soir ça serait facile! Chouette une affaire vite bouclé! Cependant je ne dois pas paraitre trop pressé. Non elle pourrait alors prendre peur (bien qu'elle en semble pas ce genre de fille) , ou plus vraisemblablement elle pourrait simplement se foutre de moi… ou que sais-je… non je dois jouer celui-qui se demande une seconde si oui ou non je la suis… Je la regarde s'en aller mes yeux river sur ce jolie postérieur qui me supplie de le suivre! *ne t'inquiète pas mon tout beau j'arrive… Et bientôt tu seras a moi!*

Ce n'est qu'une fois la miss dehors que je me levais, payais mes consommations, laissais un pourboire généreux et filer dehors. Une fois arriver a quelques pas d'elle j'avançais des plus calmement jusque elle. Le voiturier me demandais les clé et je les lui donnais pour qu'il puisse aller chercher ma merveilleuse voiture de sport bien tape a l'oeil que je n'aimais pas vraiment conduire! Je préférais de loin les 4x4 pour ce qui est de conduire mais en toute honnêteté ma préférence véridique allait encore à la marche ou course a pied! Mais qui dit devoir jouer aux riches homme d'affaire, dit voiture d'homme d'affaire riche… Une fois le voiturier loin je pris la peine de répondre à la charmante jeune femme.

-Non guerre très loin d'ici. Un endroit très charmant vous allez adorer!

Alors je me posais rapidement la question de si oui ou non j'avais ranger toute mes armes?! Si oui ou non j'avais nettoyer tout mes vêtement taché de sang.. oui surement… Et sinon ça fera qu'une victime de plus a faire pour garder intact ma couverture! Le voiturier là je le laissais tenir la portière a la dame pendant que je m'installais derrière le volant. Une fois ça fait je nous menais chez moi!

-Laissez moi vous souhaiter la bienvenue dans mon humble demeure!

Humble… Tu parles! Tout dans ma maison respirer l'argent! Mais bon ça ne pouvait que l'impressionner non? Puis de toute façon… je me fichais de tout ça! Je n'avais qu'une hâte… Que la soirée avance et qu'on arrive au moment ou la demoiselle perd ses vêtements! *sort*






HJ: Dsl… Je sais pas ce que tu vas en penser… En espérant que tu apprécie quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adrian Volkov
♆ sweet poison on my lips.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire. damn.
♆ âge : un peu plus d'un siècle.
♆ métier : danseuse de cabaret, fripouille.
♆ célébrité : amber heard.
♆ crédits : tearsflight.
♆ messages : 37

♆ sweet poison on my lips.


MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   Sam 1 Mar - 13:48

Son sourire ne fanait pas. Elle pouvait le regarder sans se lasser, battre des cils comme une jeune demoiselle innocente pendant de longues minutes encore, si cela lui permettait de l'avoir pour elle un peu plus tard dans la soirée. Elle l'avait repéré comme un prédateur repère sa proie, il était sa victime du soir, et il était hors de question de le laisser filer. Alors comme toujours, elle faisait son petit numéro, elle jouait les femmes fatales. Ça marchait toujours, avec ces types là. Généralement imbus d'eux-mêmes, mais surtout, bourrés de frique. À ne jurer que par l'argent. Souvent des types mariés qui venaient chercher du bon temps en regardant de délicieuses créatures danser pour eux, et rien que pour eux. Lucky n'avait aucune idée de si ce type était en couple ou non, s'il avait une entreprise ou un yatch, ça n'avait aucune importance à ses yeux. Tout ce qui comptait, c'était qu'il ait de l'argent. Le fait qu'il soit plutôt mignon était un plus, il fallait l'avouer. Mais elle n'était pas là pour sa gueule d'ange – un ange, vraiment ? - mais plutôt pour ce qu'il devait avoir dans le porte-feuille, ce qu'il avait confirmé en lui présentant un briquet sommes toutes assez clinquant. Son délicieux sourire pour border ses lèvres, ses atouts bien en avant, elle ne manquait pas de le charmer. De le séduire. C'était presque devenu un jeu, pour elle. De jouer avec tous ces hommes. Parce que c'était si simple, de les faire tomber, en un rien de temps. « Mon nom? Surement moins doux que le votre… Aleksandr… Mais puis-je connaitre votre vrai nom? Ou serais-ce alors un peu déplacer de ma part gente dame? » Son sourire s'élargissait un peu plus encore, toujours aussi doucereux. C'est que ce jeune homme avait la flatterie facile, il savait s'y prendre avec les femmes ; il ne se laissait pas approcher trop facilement, autant qu'il connaissait les bons mots, les bonnes phrases pour faire rougir les minettes de vingt ans. Enfin, Lucky n'était plus de ces jeunes pucelles depuis longtemps. On lui avait fait bien des milliers de fois, ce petit numéro, cette drague trop polie pour être recevable. Ses lèvres carmins posées contre le filtre de la cigarette, elle en prenait une bouffée, jaugeant le dénommé Aleksandr. Curieux prénom aux sonorités terriennes, plus particulièrement russes... Elle le savait, car elle en connaissait, des russes. Elle en connaissait même un particulièrement. Un léger nuage un peu opaque s'échappait d'entre ses lèvres, alors qu'elle reprenait la parole. « Aleksandr donc... J'ai bien peur de vous décevoir mon beau, mais mon prénom n'est autre que Lucky depuis bien des années. » Soufflait-elle finalement. Non, Lucky n'était pas son vrai prénom. Elle était née sous le nom de Lorenza. C'est après sa mort, qu'elle avait changé d'identité, prenant un surnom plutôt original pour premier prénom. C'était quelque part, la preuve qu'elle était unique au monde, même un siècle après sa vie. Elle n'avait encore jamais croisé quelqu'un d'autre portant la même appellation, pour l'instant du moins. C'était ce qui faisait qu'on la reconnaissait facilement, qu'on ne pouvait pas la confondre avec quelqu'un d'autre au cours d'une discussion. Car son prénom était aussi original qu'inoubliable. Lucky, la chanceuse.

Enfin, pas le temps d'épiloguer là-dessus, si elle voulait éplucher le compte en banque de l'autre, elle devait se rendre chez lui avant tout, voir un peu ce qu'elle pourrait y récupérer. Elle ne comptait pas finir sa soirée ici, maintenant, elle voulait aller chez lui. Et la conversation qu'ils tenaient lui permis d'ailleurs de glisser l'aider. Un verre, oui. Mais chez lui. Son sourire la laissa deviner qu'il n'était pas contre l'idée, loin de là. Mais elle ne lui donna pas vraiment de le temps de répondre, puisqu'elle se tourna pour quitter l'établissement. Elle n'avait plus qu'à l'attendre devant en espérant qu'il réponde à son invitation. Même si elle ne doutait pas trop, au final. Elle sentait bien qu'elle avait tapé dans l’œil de ce type, qu'il n'était pas indifférent à son charme, qu'il n'était qu'un parmi tant d'autres au final. L'affaire serait vite bouclée, si ça continuait ainsi. Le sourire de la blonde s'étira un peu plus encore, quand elle le vit arriver à ses côtés, d'une démarche calme et assurée. Alors monsieur était prêt à la suivre ? Tant mieux, la soirée risquait d'être longue, et la nuit était encore jeune. Elle releva un peu le menton, fièrement, le laissant s'arranger avec le voiturier, qui ne tarda pas à ramener une sublime voiture coupée de sport. Tout ce que ces messieurs aimaient. Ça ne l'étonnait même plus, la belle blonde. Elle avait presque trop l'habitude pour écarquiller les yeux en grand en voyant le bolide. « Non guerre très loin d'ici. Un endroit très charmant vous allez adorer! » Elle souriait d'autant plus. Alors ce n'était pas si loin. Elle notait mentalement cette précieuse information, et glissait ses doigts fins sur la portière du véhicule, prenant place à l'intérieur. « Belle voiture. » Qu'elle dit finalement, à l'intention de l'autre, toujours aussi assurée. Elle était tombée sur le bon client, il respirait l'arrangeant à tous les niveaux. Le trajet fut plutôt rapide, le regard rivé vers l'extérieur, Lucky repéra quelques points, traçant mentalement le trajet qu'ils effectuaient pour pouvoir en faire autant quand elle repartirait. Ils arrivèrent comme prévu, rapidement à l'immense demeure. Une sublime villa. Descendant de la voiture, elle adopta un sourire plutôt béat, avec un regard brillant. Elle feignait sans aucun mal une admiration qu'elle n'avait pas vraiment. Cette maison était magnifique, elle devait le reconnaître. Mais pour quelqu'un qui, comme elle, vivait constamment dans le luxe, ce n'était plus impressionnant. Alors elle faisait semblant, elle jouait les parfaites petites naïves qui n'avaient jamais mis le pied dans te telles demeures, rien que pour flatter l'ego de ce fameux Aleksandr. Ce qui semblait marcher, puisque l'homme en question avait l'air plutôt fier de sa propriété. « Laissez moi vous souhaiter la bienvenue dans mon humble demeure! » Elle riait un peu, un rire doucereux, alors qu'elle le regardait approcher. Elle s'exclama alors, toujours en admiration devant tant de grandeur. « Quelle magnifique demeure Aleksandr ! Vous devez vous sentir un peu seul dans une si grande maison, n'est-ce pas ? » Qu'elle ajouta, presque provocatrice. Sa voix était redevenue aussi brûlante que tout à l'heure, tout dans la séduction, comme précédemment. Laissant ses doigts courir sur les murs et les meubles, elle entra à sa suite à l'intérieur du bâtiment, regardant tout autour d'elle. C'était énorme. Et sans exagérer cette fois, elle pouvait affirmer que c'était magnifique.

Laissant son manteau glisser de ses épaules, elle le posa presque négligemment sur le bord d'un fauteuil, étant occupée à contempler l'endroit. C'est alors qu'elle revint à la réalité, alors que l'homme lui proposa un verre. Elle accepta bien entendu, récupérant sa consommation lorsqu'elle fut servie. Un peu d'alcool fort ne lui ferait pas de mal, après le boulot, et c'est portant son verre à ses lèvres qu'elle en pris une gorgée. « Tant de qualité dans un verre. Voilà longtemps que je n'avais pas goûté à un si délicieux whisky. » Elle gratifia Aleks d'un petit signe de tête, avant de venir lui tourner autour. Elle avait une idée en tête, et jouer avec le petit cœur de cet homme faisait partie de ses objectifs de cette nuit. Elle voulait lui faire perdre la tête, si bien qu'elle pourrait le voler par la suite. Alors elle s'approchait de lui, venant juste devant sa personne. Sa main libre glissait sous le menton de son hôte, et elle souriait, alors que ses lèvres se rapprochaient des siennes. « Mais je suis sûre qu'il y a... » Souffla-t-elle contre ses lèvres, laissant sa main descendre sur son torse, et continuer toujours plus bas son ascension. « … Beaucoup plus intéressant qu'un verre de whisky à découvrir dans cette maison... » Sa main s'arrêta presque brusquement, et elle le repoussa un peu vivement, se détournant de sa personne pour explorer la villa. Le salon était magnifique, certes. Mais ce n'était qu'une pièce, et elle avait besoin de visiter bien plus, pour repérer un peu ce qu'elle pourrait dérober. Alors elle s'éloignait à reculons du garçon, ne le quittant pas du regard. Elle faisait juste attention où elle mettait les pieds, avec toujours ce même sourire provocateur collé aux lèvres. « Vous me faites visiter mon beau ? À moins que vous n'ayez une toute autre idée... » Elle se pinçait un peu les lèvres, le détaillant toujours. Elle était plus que jamais d'humeur joueuse, et quelque chose lui disait qu'il en était autant pour cet homme. Elle n'avait qu'une hâte ; que cette soirée continue, et que le jeu devienne toujours plus dangereux.

HJ ~ ta réponse était parfaite ! :excited:j'espère que la mienne t'ira !

_________________
    EVERYBODY WANTS TO RULE THE WORLD
     
    we'll find you Acting on your best behavior, Turn your back on Mother Nature, Everybody wants to rule the world. Help me make the most of freedom And of pleasure, Nothing ever lasts forever, cause Everybody wants to rule the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


♆ papiers d'identité.



MessageSujet: Re: Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ne jamais croire en les apparences! (pv Lucky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amanda K. Mayers ☆ Froide est la douleur de croire que la chaleur ne reviendra jamais
» ne cesse jamais d'y croire ⊰ charmant
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A N A R K I A :: Sanguinem Luna :: Leporem :: Lieux divers-