AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hasard et mélodies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Andrew F.K. Firearrow
Sing yours emotions, try to live.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcier
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Superstar. *SBAFF* ACI
♆ célébrité : Jesse McCartney
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 52

♆ Sing yours emotions, try to live.


MessageSujet: Hasard et mélodies   Mer 1 Mai - 21:23



Hasard et mélodies

Willa & Drew

DATE ► 25 mars.
HEURE ► Fin d’après-midi.
MÉTÉO ► Il y a un beau soleil mais le vent est un peu trop frais pour retirer les manteaux.
LIEU ► Chez le maître de Willa.
STATUT ► Privé.
RÉSUMÉ ► Andrew se fait, une fois de plus, virer du studio parce qu’il travaille trop. Résultat, il se retrouve à déambuler dans les rues de le capitale sorcière... Et a la merveilleuse idée d’aller passer le bonjour à un ami de son père. Il n’avait pas prévu que, chez ledit ami, il y avait l’une de ses plus grandes fans : Willa.
VOX POPULI ► Nop, je crois que ça ira. :3

crédit icônes © nancy google & Tatsuki

_________________
just you and me
Between us, it's a long story. With good and bad times, with a lot of laughs and tears. You're the only one for me, I want you to smile all the time. I love you. Forever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andrew F.K. Firearrow
Sing yours emotions, try to live.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcier
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Superstar. *SBAFF* ACI
♆ célébrité : Jesse McCartney
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 52

♆ Sing yours emotions, try to live.


MessageSujet: Re: Hasard et mélodies   Mer 1 Mai - 21:25

Tu chantonnes en avançant dans les rues. Des personnes se retournent sur ton passage, tu fais ton possible pour ne pas y prêter attention. Tu ne peux pas t’empêcher de te faire remarquer hein ? Il faut toujours que tu attires l’attention sur toi, toujours. Tu ne peux pas t’empêcher de chantonner, tu ne peux pas t’empêcher de t’habiller étrangement. Aujourd’hui, il semblerait que tu ais choisi de porter une de tes tenues de scène. À quoi cela ressemble ? Oh, c’est très coloré. Tu as un goût assez prononcé pour le doré et le noir. Tu portes beaucoup ces deux couleurs, et c’est encore le cas aujourd’hui. Et en terme de vêtements ? Une veste longue asymétrique sans manches, un pantalon noir aux motifs dorés abstraits. Une écharpe masquant ton cou flotte au vent et, de temps en temps, tu es obligé de retenir ton chapeau pour qu’il ne prenne pas la fuite. Rien pour passer inaperçu, avoue-le. Mais d’un côté, tu n’avais pas non plus prévu que tes collègues te renverraient du studio avant que la nuit tombe. Tu pensais rentrer directement et te replonger dans ton travail, pas faire un tour dans les rues. Entre quelques notes, un soupir t’échappe. Les bains de foule imprévus te mettent toujours mal à l’aise. Tu n’as toujours pas vaincu ta phobie, tu la maîtrises juste lorsque tu as eu le temps de t’y préparer. Ou que tu es bourré. Enfin, c’est ainsi, il faut faire avec.

Mais ce n’est pas parce que tu te fais remarquer que tu vas pour autant te laisser attraper par des fans. On a à peine le temps de te repérer que tu as déjà disparu dans une autre ruelle. Lunettes de soleil sur le nez, tu avances rapidement, de ta démarche légèrement dansante. Définitivement, tu es étrange mais on t’aime ainsi. Tout autant que tu déranges. Tu n’as pas envie de changer pour entrer dans le moule. Et puis, il faut bien avouer que, aujourd’hui, tu es de bonne humeur. Les autres t’ont renvoyé mais tu sais que après la séance de demain, tu retourneras chez Seth. Une semaine en amoureux, rien que vous deux et personne pour vous embêter ! Le bonheur parfait. Tu as tellement hâte... Il te manque tellement... Mais il faut bien que tu prennes ton mal en patience. Dire que tu as passé toute une semaine avec lui ce mois-ci, il y a deux semaines... Infernal. En tout cas, heureusement, tu sais être patient. Les retrouvailles sont toujours tellement plus heureuses... Quoique, chaque instant loin de lui est dur à vivre alors tu as l’impression que, même séparés une seule journée, tu serais tout aussi heureux de retrouver ses bras pour t’y blottir, t’y endormir. Ses lèvres, sa peau sucrée, ses cheveux entre tes doigts, ses si magnifiques yeux, sa voix... Lui, tout simplement. Seth, lui qui te rassure, qui te soutient. Le seul homme de ta vie, la seule personne que tu pourras aimer autant, que tu pourras aimer aussi sincèrement, avec autant de passion... Aimer de toute ton âme... Il est ta raison de vivre... Et tu le retrouveras demain. Tu ne tiens plus en place, tu as tellement hâte d’y être ! Alors pour patienter tu chantes. Un peu plus fort, avec plus d’enthousiasme. Tu te sens heureux.

Le son de ta voix se fait plus fort. En fait... Peut-être que... Oui, un rythme te vient tout naturellement à l’esprit. Toi, un petit génie de la musique ? Hé bien oui, on peut le dire. Même si ledit génie est surtout un travailleur acharné, tu restes particulièrement fier de tes improvisations. Et aujourd’hui, il semblerait que quelque chose te vienne en tête. Cette guitare accrochée dans ton dos passe alors devant, tu l’accordes très rapidement puis tu joues. Les notes s’enchaînent rapidement, on pourrait juré que tu as répété. Il n’en est rien, la musique te vient tout naturellement à l’esprit et donc tu joues. Puis ce sont les paroles qui viennent. Tu as l’air d’être très en forme... Pourtant à voir ta tête, tout le monde jurerait que tu es épuisé. TU as des cernes sous les yeux, tu es un peu pâle... Mais ce n’est pas ton corps qui te donne ton énergie. Non, c’est ta passion, depuis toujours. Alors tant que cette flamme guide tes pas et que tu as encore un peu de réserves d’énergie, tu donnes tout ce que tu as. Tu chantes donc. Tu chantes ton amour, ta passion, ta joie. Tu chantes cette belle journée et celle de demain que tu veux voir défiler pour mieux vivre après, pour mieux te ressourcer, pour revivre à ses côtés. Et ta voix résonne, chargée de sentiments, de passion. Naturelle, avec juste ta guitare. Pas besoin de ces artifices que les studios utilisent, ta voix est ce qu’elle est, tantôt douce tantôt puissante. Peut-être un soupçon plus rauque qu’à l’origine mais ton accent masque cette particularité liée à cette cicatrice masquée par ton écharpe.

Ce n’est qu’après quelques minutes que tu te rends compte que tu chantes devant la demeure d’une personne que tu connais. Cette constatation te fait un peu plus sourire mais tu ne t’arrêtes pas de chanter pour autant; Il faut que tu finisses ta chanson, c’est le moins du monde. Tu ajoutes quelques vers de plus, quelques rimes... Puis tu termines, ravi. Il va falloir que tu notes tout ce que tu viens de faire, sinon tu te connais, tu vas songer à autre chose et oublier. Un léger éclat de rire t’échappe tandis que tu reprends ta route. Puisque tu embêtes le propriétaire à chanter sous ses fenêtres, autant aller lui passer le bonjour. Ce n’est pas spécialement un de tes amis mais comme il en est un de ton père, tu le connais tout de même et tu l’apprécies. Vraiment. Et il ne te juge pas trop, donc c’est parfait. Ta guitare revient se placer dans ton dos alors que tu t’incrustes dans le jardin. Très bien entretenu. Au fait, n’a-t-il pas des élèves ? Tu ne sais plus, tu dois songer à tellement de choses à la fois... Il faut avouer que ton entourage direct et ton boulot te tracassent bien assez. Tu sonnes et tu patiences, réfléchissant. Ah, tient, maintenant que tu y songes... Il faudrait peut-être que tu te penches de nouveau sur cette lettre que tu as reçue, il y a quelques temps. Willamina De Bourbon. Tu as prévu de la rencontrer, cette demoiselle, mais il faudrait que tu saches comment t’y prendre. Compliqué tout cela... Et tu n’as pas beaucoup plus le temps d’y songer que la porte s’ouvre... Sur le propriétaire lui-même. Hé bien.

-Tiens donc. Andrew. Qu’est-ce qui t’amène ?
-Bonjour à toi aussi Emmanuel ! Tu as l’air ravi de me voir.


Il lève les yeux au ciel tandis que tu souris. C’est toujours ainsi avec toi.

-Je ne te vois pas pendant des mois et tu arrives à l’improviste. Tu vas finir par en oublier les bonnes manières : on s’annonce quand on prévoit de venir chez quelqu’un.
-Rabat-joie. Je n’avais pas prévu de venir, je suis passé dans le coin et j’ai eu envie de venir voir ce que tu devenais. C’est un crime ?
-Non. Allez, entre, ne reste pas dehors. Surtout à chanter dans ce froid, tu vas finir par ne plus avoir de voix.
-Merci ! Ah, tu n’aurais pas du papier et un stylo aussi tant que j’y suis, il faut absolument que j’écrive avant d’oublier ce que j’ai en tête.


Il rit et va disparaître dans sa demeure. Tu lui emboîtes le pas, un peu gêné d’apprendre qu’on t’a entendu chanter... Enfin bon. Voilà un bon moment que tu n’es pas venu ici... Cela doit bien faire deux ans que tu n’es plus venu, les choses ont eu le temps de changer. Ton regard s’arrête un peu partout, tu te remémores chaque détail afin de ne pas te perdre pour le retour. Enfin, vous vous arrêtez dans une salle. Tu retrouves avec joie ce fameux bureau sur lequel tu t’asseyais pour jouer de la guitare, quand ton père vous amenait tous ici. Tu souris à l’homme mais celui-ci s’en va déjà. Il a du travail. Un soupir t’échappe. Hé oui, du travail... Tout le monde en a, toi aussi. Enfin, tu le laisses filer et t’empares plutôt de deux feuilles que tu recouvres rapidement de ton écriture. Une feuille pour les paroles, puis tu t’attaques à la partition à la guitare. Et pendant que tu écris, tu chantonnes un peu, sans la moindre discrétion. Mais quelque chose t’arrête. Quelque chose te surprend, te déconcentre. Du bruit. Curieux, du relèves le regard... Et repère une demoiselle qui t’observe. Une demoiselle que tu ne connais pas. Heu... Oui ? Serais-ce l’élève d’Emmanuel ? C’est ce que tu supposes. Alors tu laisses ta partition un instant, retire enfin tes lunettes de soleil et ton chapeau, puis lui sourit.

-Bonjour !

Tu ne sais pas quoi dire d’autre. Ah la la... Andrew, te souviens-tu que tu es une superstar à présent ? Tout le monde te connaît, ou presque. LJ, Firearrow... Et ce n’est pas parce que tu es chez un ami de ton père que tu vas y échapper. Tu n’as pas encore compris qui est la jeune fille qui te regarde... Mais tu vas sans doute très vite comprendre. Hé non, ta journée n’est pas encore finie...

_________________
just you and me
Between us, it's a long story. With good and bad times, with a lot of laughs and tears. You're the only one for me, I want you to smile all the time. I love you. Forever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Willamina De Bourbon
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcière
♆ âge : 16 ans
♆ métier : Etudiante
♆ célébrité : Madison Pettis
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 43

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Hasard et mélodies   Dim 5 Mai - 19:52

Une journée qui se termine. Enfin pas encore mais presque! Je regarde l’heure... Aller plus que deux heures et je pourrais retourner chez moi! Plus que deux heures et Will et moi on va pouvoir reprendre notre entrainement. Ce soir on a prévu de travailler notre combat rapprocher. Oui on va s’entrainer à se battre et à s’éviter. Enfin bref... Au moins j'espère que ça me fatiguera assez cette nuit pour dormir d’une seule traite sans cauchemar!

Tient Will se fait disputer. Il faut dire qu’aujourd’hui il est un peu distrait le pauvre. Peut-être le manque de sommeil sur lui. Je me suis réveillé trois fois cette nuit! Oui ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Je le plains le pauvre. j’aimerais être un poids moins lourd pour lui. J’aimerais être comme toutes les soeurs du monde juste casse-pied, râleuse et pleine de vie. Non au lieu de ça je suis une pleurnicheuse qui ne peut s’empêcher de se réveiller en pleurant d’un cauchemar. J’aimerais aussi pouvoir lui rendre tout ce qu’il fait pour moi... J’aimerais juste ne pas être moi. Je dois aussi avouer que plus d’une fois j’aurais aimé juste ne plus être là pour ne plus le voir aussi mal pour moi. Mais voilà je sais aussi que si je venais à disparaitre il serait encore plus malheureux... Alors non je reste. C’est la première raison qui m’a poussé à accepter de survivre après le drame. C’est comme ça. Je suis tout ce qui lui reste comme il est tout ce qui me reste.

Enfin bref... il se fait donc disputer. Bon d’accord, le maitre n’est pas super bonne humeur en plus aujourd’hui. Mais j’y suis pour rien si j’ai cassé son vase préféré. Je n'ai pas fait exprès. Et puis ce n'est pas la peine de s’en prendre à Will. Il m’a peut-être défendu mais tout de même. Enfin bref. Je fais donc profil bas ce soir. Je m'acquitte de mes tâches sous son regard insistant. Et alors qu’il a le dos tourner je soupir lentement.


Il est gentil le maitre vous savez... D’ordinaire. En dehors du fait qu’il est parfaitement contre la croisade qu’on veut faire mon frère et moi, et qui le pousse à nous épuiser régulièrement pour limiter notre temps d’entrainement, il fait son rôle à la perfection et régulièrement tente même de jouer le rôle de parent. Cependant quand on le met de mauvais poil on passe un sale quart d’heure et on sait qu’on n’a plus à se laisser distraire par rien! Ce que je suis bien décidé à faire! Du moins jusqu’à ce que j’entende sa voix! *-* Ohhhhh mon Dieu je reconnaîtrais cette voix partout! *-* C’est lui c’est Andrew Firearrow! Visiblement quelqu’un passe en écoutant une chanson de lui sous ma fenêtre! *-*

Je note alors que je ne connais pas la chanson. Mais pourtant; . J’étais persuadé de connaitre toutes ses musiques sans exception. Je réfléchis. J’aurais su s'il en avait sorti une autre non? Il faut croire que je l’ai raté. De suite j’enrage après moi! comment rater une chanson d’un mec si génial?! Je me dis que je suis sa plus grande fan et je me tiens même ne pas informer avant tout le monde. Je me déçois. Il faut que je l’écoute! Cet artiste est quasiment un dieu vivant pour moi! Je sautille doucement sur ma chaise et finis par me lever discrètement pour m’approcher de la fenêtre. Pas le temps d’y arriver que mon frère m’attrape la main.

Willa non! Tu vas te faire prendre...

Roh... arrête c’est une de ses chansons j’en suis sûre!

-Mais jme fiche de la chanson de ce crétin! Tu vas te faire engueuler et tu vas finir punit ce soir...


Oups; . Il nous a entendus et du coup il est de retour dans la pièce. Moi debout mon frère me retenant... La voix d’ange qui chante dehors... Je vois le regard du «patron» aller de moi à mon frère et à la fenêtre...

-Willa assis toi immédiatement...

-Mais je veux juste écouter cette chan...

-Tu n’as rien à écouter tu travailles... Il est temps d’ailleurs que ce chanteur se taise ... Il agace les gens sérieux...

Mon regard choqué je le regarde me dépasser et ouvrir sa fenêtre... Puis j’entends un tient donc surpris de sa part et il referme la fenêtre n’omettant pas un sort pour taire la musique dans notre pièce. Déçut je me rasseye. Je tente alors de me reconcentrer mais rien n’y fait. Je ne peux que penser à cette chanson. Je sais que je la connais pas et je cherche à me souvenir déjà de toutes les paroles entendues... Puis on frappe à la porte. Le maître me jette un regard sévère avant de se décider à aller ouvrir la porte. Mais de toute façon je sais que ça ne sert à rien... Le passant a dû quitter la rue. La chanson doit être finie. Dommage elle avait l’air belle celle-là aussi.

Les minutes défilent et nous sommes toujours seuls Will et moi. Pour me reconcentrer j’ai commencé à fredonner ma chanson préférée de ce même artiste. En fait c’est la chanson avec laquelle je l’ai connu. Cette même chanson qui me parle tant, qui semble avoir été faite pour ce que j’ai vécu. Cette même chanson qui exaspère mon frère et qui me fait rêver! J’en avais parlé à Seth d’ailleurs de cette musique. Je m’en souviendrais toujours. Il avait eu ce sourire...; ce même sourire qu’il a quand il ne veut pas me dire quelque chose...; quand il joue à me faire râler avec un secret. J’ignore pourquoi... Mais il avait l’air heureux de voir que j’aime cette musique. En fait c’est même avec lui que je peux le plus écouter cet artiste sans pour autant l’entendre souffler ou râler. Une raison de plus pour Will de détester Seth. Enfin plutôt de lui en vouloir. Seth des fois lui donne le sentiment de jouer un meilleur frère que lui ou que willy ne l’était. Il ne veut pas comprendre que jamais je ne pourrais aimer Seth comme je les aime eux... Enfin bref... Je fredonne donc cette merveilleuse musique.

Alors que je travaille quand même notre maitre revient. Il semble de bien meilleures humeurs soudaines. Étrange qui peut bien le rendre si heureux? Une petite amie? Je lance un regard à Will et je vois bien qu’il se pose la même question que moi... On ne peut retenir un petit sourire d’ailleurs ... et le maitre le voit bien. Il fronce les sourcils et prend ma feuille.


-Willa va chercher le livre de sort dans la pièce d’à côté pendant que je corrige ton devoir s’il te plaît... Et en passant pose y ce vase en cristal s’il te plaît... sans le briser! Will toi aussi donne moi ton devoir que je le corrige. Vous noterez ensuite rapidement le paragraphe trois de la page 26 du livre que vous devrez apprendre par coeur pour demain... Ensuite vous serez libre.

Je m’exécute donc et prend avec précaution le vase. Le dernier cassé était en verre... du coup je fais encore plus attention à celui-là. Inutile de me faire assassiner ce soir. Puis alors que j’entre dans la pièce voulut je remarque que je ne suis pas toute seule... Tient en fait la personne venue rendre visite n’était pas partie. Non et ce n’était pas non plus une petite copine. Je me fige donc surprise de trouver quelqu’un devant le bureau où se trouve justement le livre que je voulais .

Bon Willa réfléchit... Va d’abord poser le vase sur la table à côté puis tu dis bonjours tu t’excuses et tu prends le livre... Rien de plus simple. Après tout tu vas te faire bouffer... Sinon emannuel ne t’aurait jamais envoyé prendre ce livre.

Sauf que j’avais dû faire un peu de bruit en entrant dans la pièce. Du coup la personne a naturellement levé les yeux vers moi; alors là de vraie surprise j’en lâche mon vase! Oo puis je ne peux retenir un immense


Ohhhhh Mon dieu!!!!!!!!!

Paniqué d’une telle réaction et du bruit de casse j’ai mon frère et le maître qui débarque en courant eux aussi dans la pièce! Alors que mon maitre suffoque de colère en voyant le cristal au sol... Mon frère cherche désespérément ce qui peut me mettre dans cet état avant de porter attention à la personne un peu gênée en face de moi.


Oh M**de... Manquait plus que ça aujourd’hui... Décidément j’aurais mieux fait de me faire porter pâle moi...

Ni une ni deux je frappe mon frère pour ces paroles méchantes...


--Roh mais tait toi! Soit pas méchant avec lui!

Je lève à nouveau les yeux vers l’homme. C’est LUI! C’est Andrew! c’est mon idole! C’est... Il est juste là devant moi! Je me pince pour être sure de ne pas rêver... Et il reste là! Rah je suis trop heureuse! J’y crois pas et j’ai carrément des étoiles dans les yeux! Il est juste magnifique en plus en vrai! Dommage qu’il soit si vieux... Sinon je pourrais facilement en faire des rêves je pense... Mais d’abord d’où mon maitre le connaît? Et puis pourquoi il me n'a rien dit?! Et puis; . Rah je sais plus comment agir. Je sais que me jeter dans ses bras ça se fait pas... Et si je le fais mon frère me fou une gifle sans hésiter... Mais je suis tellement excité que je suis juste incapable de lui dire un simple bonjour... Alors je fais quoi?! Will brise la glace...


Vous savez une simple lettre en réponse à la mienne mais pour elle lui aurait largement suffi... Et m’aurait évité un futur enfer... Enfin au moins une qui sera heureuse... Sur ce je peux vous emprunter le livre sur le bureau?


Il se tourne vers moi:

--Willa je vais copier le paragraphe... Tu n'auras qu’à la copier sur moi à la maison... Amusez-vous bien... Mais TOI Willa Arrête de te comporter comme une gamine... tu fais peur là...»


Et alors que mon maitre commence à me crier dessus pour son vase dont je me fiche complet... Mon frère me laisse pour aller finir notre travail... je suis là toujours à sautiller sur place... Je sais pas quoi faire ou dire devant ma Star préféré... *-*

EDIT : rp corrigé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Andrew F.K. Firearrow
Sing yours emotions, try to live.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcier
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Superstar. *SBAFF* ACI
♆ célébrité : Jesse McCartney
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 52

♆ Sing yours emotions, try to live.


MessageSujet: Re: Hasard et mélodies   Lun 16 Sep - 21:46

Bonjour. Non, tu n'as rien trouvé de mieux à dire. Bonjour. Andrew, tu es désespérant. Voilà un certain nombre d'années que tu n'es plus un jeune homme anonyme dans la foule. Voilà quelques années que bien des personnes sur la planète connaissent ton nom, ton visage, ta voix. Surtout cette dernière. Enfin, au moins tu es poli, c'est le principal. Mais il semblerait que tu n'ai pas tout à fait bien agit. En effet, elle lâche le vase que tu sais fragile qu'elle transportait. Celui-ci se brise au sol en un glas que tu ne connais que trop bien : celui du cristal brisé. Tu sursautes. Tu ne t'y attendais pas il faut avouer. Certes, tu l'as surprise mais elle avait pourtant dû te voir avant même que tu lèves le regard, non ? Tu te contentes de l'observer, profondément surpris et surtout peu certain de la manière dont tu dois agir. Tu n'es pas toujours ce qu'il y a de plus doué avec les autres... Que dois-tu faire ? Lui sourire et aller l'aider à récupérer l'objet brisé ? Rester sur place et attendre ? Connaissant Emmanuel, tu sais qu'il va rapidement rappliquer. Et c'est bel et bien le cas, sauf qu'il n'est pas le seul.

Tu le vois arriver, visiblement énervé, avec un garçon qui semble avoir le même âge que la demoiselle. Deux élèves ? Il est courageux. Bref. Ton regard se fait un peu perdu tandis que tu observes alternativement tout le monde. Le rouge ton monte aussi un peu aux joues. Non pas parce qu'il y a du monde, 3 personnes, c'est gérable, mais parce que tu finis par comprendre que, une fois de plus, tu es responsable de la destruction d'un objet. Décidément... Mais les paroles des autres sont bien plus intéressante que ce semblant de culpabilité qui fait surface au fond de ton cœur. Les deux adolescents qui se disputent et un semblant d'explication qui fait surface. Lettre en réponse. Lettre. Ooooh ! Oui, tu te souviens ! Tu y pensais il y a moins d'une heure d'ailleurs. Un franc sourire fait alors son apparition sur tes lèvres. Si tes déductions sont exactes, tu connais le nom de la demoiselle. Tu ris d'ailleurs un petit peu face à la réaction de son frère. Lui n'a pas l'air de t'aimer. Tant pis, tu sais que soit on t'aime, soit on te déteste. Tu laisses l'adolescent s'éclipser, reportant plutôt ton attention sur les deux autres, et surtout sur Emmanuel qui crie sur la demoiselle. Soupirant, tu te lèves et contournes rapidement le bureau.

-C'est bon Emmanuel, tu n'es plus à un vase brisé près...
-Si, justement. Tu as fait assez de dégâts par le passé, je n'ai pas besoin que mes élèves soient contaminés par ta légendaire maladresse.
-Légendaire, légendaire...
souffles-tu en faisant la moue.

Oui jeune homme : légendaire. Chez les personnes qui t'ont un minimum connues. Après tout, tout le monde n'est pas capable de casser un verre en buvant, de louper la première marche de l'escalier ou la dernière, se casser la figure à volonté – surtout là où il ne faudrait pas, quoique, Seth a tant de fois servi de coussin – et surtout faire exploser des objets sous le coup d'une trop vive émotion. Bref. Ta petite diversion semble avoir fonctionné puisque l'homme a cessé de crier et te regarde plutôt, un sourire amusé accroché aux lèvre. Oui, bon. Tu fais signe à la brune de patienter quelques instants, le temps que tu viennes ramasser les morceaux de cristal au sol. Tu incantes doucement, en un simple souffle tout juste audible. Cela ressemble à quelques notes de musique, c'est une micro mélodie. Et les morceaux viennent se recoller. En quelques secondes, c'est comme s'il n'y avait plus rien, comme s'il ne s'était rien passé. Aussi neuf qu'au premier jour. Un grand sourire orne tes lèvres tandis que tu récupères l'objet réparé. Tu vas le remettre à sa place avant de te retourner vers les deux autre, fier de toi.

-Jolie maîtrise. Tu as progressé.
-Quand la magie fait des siennes, il faut la canaliser. Je n'aime pas les incantations mais utiliser sa voix est tout de même plus pratique.
-Au moins, à présent, tu peux réparer ce que tu casses.
-Très drôle. Tu peux nous laisser ? Promis, je ne ferai pas de bêtises!


Tu lui fais ton regard de chien battu. C'est plus efficace avec Seth mais tu sais que tu peux le faire craquer, lui aussi. Il finit par lever les yeux au plafond. Tu sais que tu as gagné. Tu gagnes toujours, parce que tu es Andrew Firearrow, LA superstar internationale. Bref. Tes cheville vont bien ? Oui, évidemment, étant donné que tu ne te prends pas le moins du monde au sérieux. Tu chantes pour te faire plaisir et pour apporter de la joie à ceux qui aiment ta voix. Tu es là pour porter des messages aux autres, peu importe d'être une star ou non.

-S'il y a de la casse, je te tiendrai pour responsable Andrew. Willa, tu passeras me voir dès que votre petit... Entretient sera terminé.

Tu souris et le regardes s'éclipser dans une autre pièce de la demeure. Tu restes silencieux quelques instants. Tu vas plutôt t'installer sur le bureau, récupérant ta guitare afin d'en tirer quelques notes, tout sourire. Puis tu reportes toute ton attention sur elle. Son regard ne t'a pas lâché une seule seconde et tu le sais bien, tu l'as senti. Tu es très sensible au regard des autres. Oui, vraiment, très. Avant tu avais l'impression de brûler quand on t'observait, maintenant ce n'est plus qu'une drôle d'impression. Ton regard bleu-vert est posé sur elle, la détaillant sans réelle gêne. Tu es peut-être un peu trop insistant, raison pour laquelle tu finis par secouer la tête, retrouvant un joyeux petit sourire. Ton fameux sourire mystérieux qui fait enrager les journalistes. Celui qui, semble-t-il, fait aussi fondre bien des fans. Ah, non, tu devrais arrêter, c'est toujours de la folie après. Bref. N'importe quoi. Redescend sur Anarkia un peu. Oui, voilà, reviens sur ta planète. Tu finis par rire un peu, légèrement gêné.

-Désolé pour la scène. Je sais pas depuis quand tu as Emmanuel en maître mais il n'aime vraiment pas quand on lui casse ses affaires. J'en ai souvent fait l'expérience. Mais au moins, avec lui, tu sauras réparer tout et n'importe quoi après, à force de s'entraîner en douce !

Tu ris tout en reposant ta guitare, cordes vers le haut, manche contre le bureau. Tu te lèves un peu, la rejoignant tranquillement, ton éternel sourire accroché aux lèvres. Pourtant, tu n'es pas tout ce qu'il y a de plus à l'aise. Pourquoi donc ? Tu ne sais pas comment réagir. Tu ne sais pas comment commencer une conversation, sur quel thème le faire, rien. Tu ne sais rien. Tu n'es pourtant pas timide mais il semblerait que, aujourd'hui, tu ne saches pas comment aborder la demoiselle. Étonnant. Hé bien, tu vas improviser pour une fois. Tu en es capable, non ? Oui, évidemment que tu en es capable. Tu adores l'improvisation. Ton regard se tourne un instants vers la porte par laquelle les deux autres sont sortis avant de revenir sur elle.

-Willamina De Bourbon. J'avoue que ce n'était pas prévu pour aujourd'hui mais je suis enchanté de te rencontrer ! Ton frère t'aime beaucoup pour avoir fait ce qu'il a fait, même si visiblement, moi, il ne m'aime pas... Tu as de la chance de l'avoir. Beaucoup de chance.

Tu la regardes, tu l'observes, encore. Et un sourire en parti amusé fait son apparition sur tes lèvres. Bon, tu as sans doute déjà mieux fait en improvisation mais c'est déjà un début. Si elle à des questions à poser, tu es toute ouïe. Tu es là pour cela. Mais tu aurais quand même préféré être un peu plus préparé... Tant pis. C'est ainsi et tu n'y changeras pas grand chose. Tu vas faire une pause dans l'écriture de ton morceau, la partition est inscrire dans ton esprit, tu espères ne pas l'oublier. Peine perdue, te connaissant... Tant pis on a dit. Tu voulais faire la connaissance de la demoiselle depuis un certain temps déjà, depuis la lettre, alors tu vas en profiter.

_________________
just you and me
Between us, it's a long story. With good and bad times, with a lot of laughs and tears. You're the only one for me, I want you to smile all the time. I love you. Forever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Willamina De Bourbon
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcière
♆ âge : 16 ans
♆ métier : Etudiante
♆ célébrité : Madison Pettis
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 43

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Hasard et mélodies   Jeu 14 Nov - 18:29

Ohhhh mon dieu! Oh mon diiiieu! Il était là! Mon idole était là devant moi! J'étais au paradis! Il était juste là et moi j'étais comme une crétine incapable de bouger! Mais il était là! en plus il me voyait! *-* Et je dois reconnaitre que Seth avait raison! Il vachement plus beau en vrai dit donc! Bon beaucoup trop vieux… Mais ses yeux sont magnifique! Je comprend toute ses filles qui en tombent amoureuse!

Mon frère se comportant en goujat a finit par s'éclipser. Tant mieux… il n'aurait pas sut de toute façon agir de façon satisfaisante. Quoi moi du genre ultra intolérante quand il s'agit de mon idole? Euh… j'avoue mais je le suit tout autant envers mon frère donc bon! Enfin bref je le voit disparaitre avec soulagement pour la première fois depuis longtemps! Maintenant il ne me reste plus que mon adorable maitre qui me hurle dessus… c'est le seul encore entre moi et lui… Mais quel importance? Il peut bien me punir une vie durant… il n'effacera pas ce moment!. Mon regard plein d'étoile je ne peux détacher celui-ci de Andrew… J'aurais tellement de question a lui poser et pourtant je n'ose même pas lui dire bonjour. Ce que je peux être cruche!

Mon regard prend une tinte d'admiration quand je l'entend s'adresser a mon maitre. Woaw…*-* Ma peau aussi s'embrase légèrement. Il est en train de prendre ma défense! Mais c'est impossible! J'y crois pas! c'est le plus jour de ma vie! Andrew prend ma défense face a une de mes bêtises sans même me connaitre! En fait il doit être aussi adorable qu'il y parait! En entendant leur discourt je comprend que Emmanuel est en réalité son ancien maitre. et cette déduction provoque en moi un vrai trépignement de joie! Je pourrais désormais dire que j'aurais comme prof le même que Andrew Firearrow! Finalement je crois que je vais adorer ce professeur! C'est décidé!

Alors qu'il ramasse les morceaux de cristal tu reste là a dévorer ses moindres gestes. Et alors qu'il lance son incantation tu te demande si il serait d'accord pour t'apprendre! c'est jolie quand c'est lui qui le fait! Le vase réparer il le range là ou tu aurais toi même dut le ranger… Au moins il y était à l'abris… Car maintenant il faudrait y faire encore plus attention. Ben oui c'est pas tout les objets qui ont le mérite d'être réparer par lui oui? Quoi qu'à en croire ce qu'à dit Emmanuel pas loin… Enfin bref tu es émerveiller par le jeune homme que tu découvre face a toi. Ce soir tu auras énormément a raconter dans ton journal intime et tu le sait déjà!

Alors que tu crois déjà être arriver au plus haut de cette journée tu te fige en l'entendant demander au maitre a te voir seul à seul! *-* Andy veut me rencontrer en fait! Mais c'est juste… *-* Il n'y a pas de mots pour le décrire! Et pendant qu'il fait ses yeux de chien battue … L'idée de l'aider devient plus forte que tout! Pas sure que ça marche si bien avec toi… Après tu ne sais pas encore le faire craquer a volonté lui… Mais tu as déjà fait quelques progrès par rapport au début! Alors a ton tour tu fait les yeux les plus implorant au monde! Si il résiste aux deux en même autant lui donner un prix!

Mais non bien sûr! il n'est pas assez fort! Il ne faut que quelques seconde pour finir par exiger de me voir avant que je quitte son cours et pour faire une recommandation a Andrew. enfin on est seul! Sauf… Que je ne sais toujours pas lui dire. Oups! Alors qu'il s'installe sur le bureau toi joue nerveusement avec tes mains. Les accord qu'il fait sont si beau! De quoi rêver. Mais après quelques accord son regard sur moi me ramène à la réalité. je suis toujours planter là comme une cruche… Et je me sens soudain des plus mal à l'aise! Rare sont les personne qui se sont permis de autant me détailler depuis bien longtemps! Comme si soudain j'avais de l'intérêt pour quelqu'un… Sauf que ce 'étais pas vrai… je n'étais pas quelqu'un d'important et je pensais pas un jours le devenir! Sauf peut être dans les rangs de tueur a gage contre les loups garou… Mais bon passons.

Son sourire termine de me mettre mal à l'aise… j'ai le sentiment de bruler de l'intérieur. A cause de ce fichu sourire on ne pouvait jamais deviner ce qu'il pensait au fond… et aujourd'hui ça m'énervais autant que j'admirais ça. J'aurais tout donner pour pouvoir lire une seconde dans son esprit… juste pour avoir la confirmation que j end me ridiculisais pas trop! Il prend alors la parole et une rire nerveux franchit mes lèvres. Moi savoir tout réparer? Un jour ça me serait utile j'en suis sure. Je n'étais pas connu pour être la plus maladroite des personne en temps normale. mais mon coté impulsive avait toujours eu tendance a faire des débats autour de moi! Oui le nombre de fois que par surprise ou colère je cassais des objets je ne les comptais plus. J'étais comme ça…Mais aujourd'hui ce défaut m'amusais plus qu'autre chose!

Alors qu'il s'avance vers moi la guitare a nouveau au sol je le regarde. Mes doigts se serrant entre eux je lui rend son sourire bien que le mien soit beaucoup plus gêné. Ce n'est que lorsqu'il m'appelle par mon nom de famille que je perd celui-ci. Heu… On m'explique là? j'ai raté quoi comme épisode? Comment sait-il qui je suis? Et comment ça s'était prévue de se rencontrer un jour?! A bon mais quand?! Et depuis quand c'était prévue?! La soudaine évidence que j'avais raté des épisode me gifla avec force. Même si elle fut soulager par la fierté que provoqué toujours ne moi les compliments du genre a propos de Will. j'étais fière qu'il était mon frère ça oui! et fière de lui plus que l'on ne peut imaginer! Alors qu'il semble attendre enfin une réaction de ma part… la curiosité prend le pas sur la surprise…. Et je n peux retenir…

Hum… Excusez moi mais comment ça il était prévue qu'on se rencontre? et comment connaissez vous mon nom? Et … Mon frère n'a rien contre vous… c'est ma faute mais comment vous savez qu'il m'aime tant que ça? Vous me connaissez en fait?

Oulà Willa calme toi! Ne recommence pas avec des questions qui te pousse a te monter des film! Reste calme et laisse le répondre déjà a ses questions… Oui mais voilà tant de questions te submerge… tu aimerais tant lui parler de cette fameuse première chanson et puis tu aimerais savoir ce que c'est que cette nouvelle chanson… Puis tu voudrais savoir d'ou lui vient son inspiration et ou il a appris a chanter ainsi… Et plein d'autre détail du genre! Tu trépigne d'impatience… Et déjà tes première questions te semble presque moins importante…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


♆ papiers d'identité.



MessageSujet: Re: Hasard et mélodies   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hasard et mélodies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Le hasard n'existe pas
» Se croiser par hasard [pv]
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A N A R K I A :: Aurea Luna :: Potestatem :: Habitations-