AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je te veux pas de mal promis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Je te veux pas de mal promis    Jeu 17 Jan - 20:54



titre du rp


Alek & Jayde
DATE ► février
HEURE ► Nuit tombé
MÉTÉO ► clair et lune en quartier
LIEU ► la forêt menant au monde sorcier
STATUT ► privé.
RÉSUMÉ ► Alek va sauver Jayde d'un soucis et tenter de lui faire comprendre qu'il un ami... Ce qui promet d'être épique x)
VOX POPULI ► non

crédit icônes © nancy babich & dolphingay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Jeu 17 Jan - 20:57

Alek & Jayde


Voilà le genre de moment que j’aime pas... Vous savez ce moment qui arrive enfin et que vous avez attendu une journée entière avec un mauvais pressentiment. Ben c’est ce que je vis aujourd’hui. Tout a commencé ce matin. Après une nuit assez longue de travail acharné... Plaisant certes mais acharné... Ce que j’avais préféré? Tuer la femme bien sûr! L’homme avait été distrayant... Mais c’était un vampire rien de plus... Les tortures habituelles... Bien que les membres arrachés... Oui j’avais un gout passionné pour ça... Mais le mieux avait été de jouer d’abord avec son joujou préféré devant lui. Il se croyait seul à pouvoir charmer qui il veut... Il se trompait... Une sacrée garce elle d’ailleurs... Combien de personnes en tous genres elle avait tués pour son compte? Et combien de haut placé elle avait réussi à incriminer... Si l’affaire s’était ébruité à coup sur on courait à l’anarchie...

Je l’avais donc dragué... De mon regard je l’avais fait succomber. Vous vous demandez comment? C’est vrai qu’elle avait sa verveine... Mais ce produit ne fait effet qu’un temps... et comme j’aime les tortures longues je l’avais gardé enfermé le temps nécessaire... Puis elle m’avait succombé... Elle avait été parfaite... Trop parfaite... Son cher vampire a dû la regarder prendre plus plaisir qu’avec lui-même... Puis quand l’orgasme était là... Quand ses cris étaient en train de vriller mes tympans fragiles alors que l’homme ragé dans son coin... j’avais sorti mes crocs... Alors lentement les plantant dans son cou j’avais bu... Son sang avait un gout si particulier... tellement plus en cette situation d’ailleurs... Puis ce ne fut qu’une fois vide de son sang que je la relâchais... Froide... Morte... Et que je m’étais occupé de son vampire... Vous y croyez vous aux histoires d’amour Vampire humain? Moi je n'en sais rien... et au fond je m’en fiche! L’amour est bien loin pour moi! Il est mort il y a plus de 1000 ans... Alors au fond je m’en contre fiche... Puisqu'il soit heureux... Il est mort avec elle...

Enfin bref c’est donc après une nuit bien remplie que je suis rentré chez moi. D’ordinaire je vais de suite dormir. La ville a beau être souterraine... j’aime bien l’idée de dormir le jour. On ne perd pas des habitudes si vieille... mais là encore il avait fallu que je nettoie tout ce que je j’avais fait comme saleté et que j’efface toutes mes traces! Pas évident toujours... Et puis je devais profiter du peu de personnes dehors pour aller à cette heure très tardive trouver monsieur le président et lui faire mon rapport détailler. Non mais franchement ils sont mort point... Sauf qu’il semble vouloir quelques détails. Alors je les lui donne. Tous sans exception. Je me fiche de comment il juge ma façon de travailler. Il m’avait embauché a ses risques et périls. J’avais toujours dit que je tuerais selon ma façon et pas d’une autre... Je sais que ça peut choquer un peu certaines personnes... Mais ça faisait partie de moi. Enfin voilà...


À partir de là ma journée était fini... Sauf que la nuit était retombé... Et c’était justement cette nuit que j’avais rendez-vous... Cette nuit que je devais aller voir la meute. Grrr j’aime pas toujours ces rendez-vous. En fait je n’avais pas peur des loups non... Enfin pas ceux de cette meute. Depuis le temps le meneur avait appris à me faire confiance et moi à lui faire confiance. Après tout je leur devais la vie... Non mais je savais aussi que ces rendez vous-même s'ils m’apprennent souvent des infos précieuses peuvent aussi me couter chère... Comme par exemple des demandes particulières... La dernière fois que j’avais eu une demande particulière j’avais dû veiller de loin sur une gamine... La fille du petit-fils de mon sauveur. Une petite, pas gâtée par la vie... Et par respect pour les décisions de son père j’avais accepté. Moi aussi je l’aurais fait s'il avait fallu avec Nastasia... Mais non... Mon père les as massacrés... Mais ce n’était pas le moment d’y penser... Alors revenons en a ma journée avant ce moment dont je vous ai parlé au début... Du coup c’est un peu fatigué que j’avais été à ce rendez-vous. Du moins que j’avais essayé d’y aller. Car oui en route tout près de mon lieu de rendez-vous j’étais tombé sur un os... La gamine ... Vous savez la petite dont je vous ai parlé. Je vous ai dit avoir veillé de loin sur elle toutes ses années... en fait de tellement loin qu’elle m’a jamais vu... Et il paraît qu’elle n'aime pas les vampires... ou les mecs j’en sais rien En tout cas je savais qu’il ne fallait pas que je m’approche de trop prés s'en avoir été présenté... Enfin bref... ben justement là je me retrouvais piégé.

Alors que j’avançais je la trouvais en train de se battre. Bah jusque-là rien d’étonnant... Je restais caché et observais rapidement la scène. Même aujourd’hui il m’arrivait souvent de l’observer de loin et je savais qu’elle ferait un bon chef plus tard... Là je l’observais donc et pour la première fois depuis que je l’avais vu se battre je la vis en difficulté... Non pas qu’elle allait perdre... Oh non je peux vous dire qu’elle allait même gagner haut la main... Et c’était bien là le soucis!!! Et oui que voulez vous... Sa victime je la connaissais;.. je la connaissais très bien.. elle n’était autre que le jouet secret d’un de nos ministre qui trouve la fidélité a sa femme ennuyeuse... Vous me direz où est le soucis? Si jamais elle arrivait a tuer cette femme sa tête serais mise a prix... Résultat je venait de me jeter dans la bagarre pour éloigner la victime du bourreau... et dire que le bourreau était justement celui que je protégeais là... Dur d’imaginer hein...

Et c'est là que le moment en question est arrivé... Je suis face à une louve qui me connaît pas et m’aimera sans doute pas... Du moins pas en ce moment ... Avec sa victime qui s’est enfuis par ma faute... je suis un homme mort... Heureusement que je le suis déjà de mort d’ailleurs! *sort*


code by biscotte


Dernière édition par Aleksandr L. Volkov le Dim 17 Fév - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayde L.Y. Lunan
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Lycan
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Heu... Pirate ? :D
♆ célébrité : Keira Knightley
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 48

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Sam 9 Fév - 17:28

Tu es de retour chez toi. C’est étrange de te faire cette réflexion, toi qui a fui Ululatus Luna il y a des années... Te dire que tu es de retour sur ton continent, dans ta ville, dans ces rues qui t’ont vue grandir, mûrir. Tu as toujours aimé Renovatio. Elle reste la ville de ton cœur, celle d’où tu tires le plus de souvenirs. De la joie, de la peine. De l’amour, du désespoir. La capitale des loups-garou est tout pour toi, et pourtant tu en es exilée à jamais. D’un côté, tu es une jeune louve qui possède sa propre meute, loin de celles déjà établies. De part tes origines, il était évident que tu ne pourrais pas passer ton existence ici. Tu es une hors-la-loi, c’est dans tes gênes, c’est dans ta nature. Tu serais partie, un jour ou l’autre, une soif d’aventure te poussant vers la mer, vers les tiens, vers ce danger et sa dose d’adrénaline quotidienne. C’est ce que tu tentes de te convaincre pour ne pas te laisser aller à la mélancolie... Tu refuses de déprimer alors que tu es de retour. Et pourtant ton cœur te fait mal. Tu as tes propres points faibles, jeune Lunan. Ton cœur est trop sensible, encore trop épris de celui à qui tu l’avais offert... Et c’est pour lui que tu as bravé le danger, c’est pour lui que tu es de retour dans cette ville où ta tête est mise à prix. Pour le voir, pour te recueillir sur sa tombe, ne serais-ce que quelques instants, lui rappeler que tu penses encore et toujours à lui... Tes larmes ne coulent pas, tu es forte, les Lunan ne pleurent pas. Ils souffrent en silence, tu fais honneur à ton nom.

Mais au fond de toi tu as mal. Jasper. Ton cher Jasper... Disparu, enterré... Trahi. Tu aurais dû les suivre, les empêcher de se battre. Si tu étais arrivée plus tôt sur les lieux, tu aurais peut-être pu le sauver, il serait encore en vie, vous seriez heureux tous les deux, mariés... Mais non, il faut croire que ce nom que tu portes est une malédiction. Ton père vous a perdu, ta mère et toi. Toi, tu as perdu ton cher amour. Tout pour vous empêcher de vous ranger bien tranquillement, pour vous empêcher d’entrer dans le moule. Et tu dois subir cette situation, la tête haute. Tu n’as pas le choix, car si tu montres la moindre faiblesse, tu sais qu’on ne te loupera pas. Tu restes devant cette tombe, ton regard parcourant régulièrement cette phrase qui décore la tombe... À un fils chéri... Tu aurais volontiers gravé « À un fiancé aimé plus que tout. » mais tu n’en as pas eu l’occasion. Tu n’as même pas pu être présente à son enterrement, tu étais en fuite et tu t’en veux encore. Tu aurais voulu lui dire un dernier au-revoir, là encore cela t’a été interdit. Tu détestes prendre la fuite mais tu sais que tu n’avais pas le choix. Te faire prendre n’aurait servi à rien, pire, cela t’empêcherait de chercher à le venger. Tu n’aurais pas retrouvé ton père, tu ne serais pas celle que tu es aujourd’hui si tu t’étais fait prendre. Un soupir s’échappe d’entre tes lèvres. Il a fallu ce drame pour faire de toi la Lunan que tu es... Tu aurais tant voulu que les choses se passent autrement...

-Jasper... Tu me manques affreusement... Tu n’aurais jamais dû partir... Pas de cette manière, pas si tôt, pas en m’abandonnant ainsi... C’est tellement injuste...

Des bruits de pas t’interrompent. Tu te tais, tu te figes. Un rapide regard en arrière, histoire de savoir qui s’amène... Tu ne reconnais pas la nouveau venu. Avec un léger soupir, tu ramènes la capuche de ton manteau sur ta tête, masquant en partie ton visage, adresses une dernière prière à ton défunt fiancé puis tournes les talons. Tu ne peux pas t’éterniser dans les parages, tu le sais bien. Mais c’est à contre-cœur que tu quittes le cimetière pour regagner les villes de la capitales. Tu ne longes pas les murs, ce serait bien trop suspect, mais tu te fais discrète. Ici, tu es connue, tu ne peux pas te promener impunément, on te reconnaitrait. Les autres ont besoin de toi, tu ne peux pas abandonner ton équipage ni ta meute pour le simple plaisir de voyager dans ta ville le visage à découvert. Tu aimes le danger mais il y a des limites que tu ne dois pas franchir, tu le sais bien. Alors tu es sage aujourd’hui. Au fait, n’oublierais-tu pas quelque chose ? N’oublierais-tu pas la raison de ta présence sur ton continent ? Si, un peu. Tu es là pour le travail, pas pour te laisser aller à la nostalgie. Ta meute se rassemble cette nuit, tu te dois d’y aller. Enfin, ce n’est pas comme si tu y avais été invitée mais tu n’aimes pas qu’on prenne des décisions dans ton dos. Alors cette nuit, ils verront une demoiselle s’imposer. Après tout, il n’y a plus ton père pour t’interdire d’y aller, tu comptes bien profiter de ce maigre avantage.

Ta ville, tu l’as traversée sans le moindre problème. À présent tu déambules dans la forêt, utilisant tes capacités de louve pour aller plus vite. Tu dois regagner le port clandestin. Fort heureusement, les portails de téléportation te font gagner un précieux temps. Tu aimes marcher mais quand on doit traverser la moitié d’un continent à pied, c’est un peu long. Le reste du voyage, tu le passes dans les bois, t’arrangeant pour que tes bottes fassent le moins de bruit possible dans le sous-bois enneigé. Tu es une louve, si tu en avais la possibilité, tu te transformerais pour laisser libre court à tes instincts. Mais la lune n’est pleine qu’au quart, la transformation ne sera pas pour ce soir. Et, de toute manière, à la pleine lune, la louve en toi est incontrôlable. C’est donc bien trop dangereux. Mais cela ne t’empêche pas d’écouter cet instinct animal lorsque tu en as l’occasion. Lorsque tu es en pleine forêt, tu peux te le permettre, il y a tellement peu de risques de croiser quelqu’un d’autre... Pourtant, cette fois, quelque chose t’arrête. Quelque chose... Non, quelqu’un plutôt. Tu es étonnée de ne pas avoir remarqué la personne en face de toi, tu aurais dû la sentir ! Et pourtant... Non, même à quelques mètres, tu ne la sens pas. Quel est le problème ? Le vent ! Le vent tourne autour d’elle, ne laissant pas son odeur se propager ! Tu pestes mentalement, détestant quand les sorciers font ce genre de chose. Mais puisque l’autre est sur ton chemin, tu t’arrêtes et fais face à la femme, qui te fixe.

-Jayde Aguilera ?

Tu retiens une moue agacée. Il est vrai que c’est ce nom qui est resté officiel. Aguilera. Nom de tes parents adoptifs. Tiens, en parlant d’eux, ile n’ont toujours aucune nouvelle de toi. Pas grave, tu as préféré couper les ponts avec eux. Tu n’es pas celle qu’ils voulaient que tu sois et tu ne leur fais pas confiance, puisque tu sais qu’ils ne sont pas capables de te comprendre. Tu secoues la tête et t’occupe plutôt de la personne qui n’a toujours pas bougé. Allons bon, qu’est-ce qu’elle te veut celle-là ? Tu tentes de l’éviter, de continuer ton chemin mais elle t’en empêche. Alors tu souffles un bon coup et la regarde droit dans les yeux.

-Quoi ? Qu’est-ce que tu me veux ?
-Du calme jeune fille. Je ne suis pas de la police.
-Tant mieux pour toi si t’es pas flic. Maintenant laisse-moi passer.


Elle semble surprise par ta manière de parler, tu en profites pour passer devant elle, reprenant ta route. Tu n’as pas envie d’être en retard. Seulement, il semblerait qu’elle ne soit pas d’accord car tu vois un mur de feu s’abattre devant toi. D’instinct, tu fais un bond en arrière puis te retourne vers elle. Qu’est-ce qu’elle te veut, si elle n’est pas flic ? D’après ses paroles, parce que tu ne la crois absolument pas. Elle te fixe, tu as l’étrange impression qu’elle te connait. Mais tu es bien incapable de donner un nom à son visage. L’as-tu déjà croisée par le passé ? Une sorcière, tu devrais t’en souvenir, tu n’as pas tant eu l’occasion de rencontrer des non-lycans durant ton enfance et adolescence. Mais rien ne te vient. Tu sèches, tu ne sais pas pourquoi elle te colle. Elle te connait peut-être de réputation... Peut-être. Qu’est-ce que tu en sais au fond. Alors tu patientes, tu cherches à comprendre ce qu’elle te veut. Ce qu’elle veut... Ta mort ? C’est ce dont tu as l’impression, elle possède une telle lueur au fond de son regard, c’en est presque effrayant.

-Voilà donc la fameuse pirate...
-On se connait ?
-Non. Mais je connais ton histoire. La demoiselle qui a été jusqu’à assassiner son propre fiancé pour une raison complètement inconnue avant de prendre la fuite...
-... Ahah. Garde ces vieilles histoires pour toi.
-Comment quelqu’un peut tuer son fiancé ?
-La ferme.


Tu veux qu’elle se taise. Tu veux qu’elle cesse de te rappeler cette histoire, ce passé. Tu l’obligerais volontiers à la fermer mais par principe, tu évites d’attaquer les filles. Alors tu essayes de passer outre. Peine perdue, elle continue. Tu sens la colère faire surface. Tu t’agaces, tu veux partir, tu ne veux pas qu’on te rappelle ce passage de son passé, tu supportes encore moins qu’on te considère comme une meurtrière. Tu n’en étais pas une à l’époque, pas encore. C’est leur faute si tu l’es devenue. Une dernière tentative, tu essayes de fuir. Elle t’en empêche d’une incantation. Trop c’est trop. Tes yeux étincellent de colère, tu te retournes vers elle... Et lui saute dessus, la giflant de toutes tes forces. La colère t’aveugle quelque peu, tu veux lui faire mal, tu veux qu’elle ne puisse plus jamais te parler de tout cela. Tu ne veux même plus qu’elle puisse croiser ton chemin. Alors tu frappes, ignorant ses défenses, ignorant les sorts qu’elle peut lancer. Tu perds trop facilement ton calme quand on évoque ton cher ex-fiancé... Si on t’avais laissé faire, tu lui aurais refait le portait à cette saleté de poupée qui ne sait rien faire d’autre que se pavaner devant les hommes voir faire un peu plus pour obtenir une augmentation de misère. Sur le moment, c’est ce que tu penses. Tiens, d’ailleurs, tu n’as déjà salement amochée. Et encore, tu n’as sorti ni ton fusil, ni ta dague. Mais tu n’as pas le temps d’en venir à une telle extrémité.

Quelqu’un arrive et vous sépare. Quelqu’un qui te retient, qui t’empêche de frapper. Tu ne lui as rien demandé ! Tu t’agites, tu veux continuer, mais il te tient bien trop fermement pour que tu puisses lui échapper. Tu as beau protester, jurer d’une manière bien peu digne d’une demoiselle, tu es piégée et ta proie te file entre les doigts. Et elle te lance que tu ne perds rien pour attendre ? Mais qu’elle se ramène une nuit de pleine lune, tu serais ravie de lui accorder une balade sous l’astre nocturne. Tu es cruelle, jeune demoiselle, mais il faut que tu te calmes. Tiens, l’autre te maintient encore. Tu lâches un nouveau juron puis lui écrase un pied de toutes tes forces. Tu te dégages d’un coup de coude dans l’estomac et fait volte-face, te plaçant bien en face de lui, laissant deux mètres entre vous. Prudence est mère de sûreté. Ce type n’est pas un sorcier ni un lycan. Les vampires ont une odeur particulière que tu es capable de reconnaître très rapidement. Tu le fixes, tes yeux toujours étincelant de colère. Une main est posée sur ta ceinture, juste sur la poignée de ton pistolet. Ce n’est pas ce qui tuera un vampire s’il te cherche des noises mais tu sais que ça devrait suffire pour le déstabiliser quelques instants.

-D’où tu t’en es mêlé toi, face de frish ? Ce n’sont pas tes affaires, que je sache, bor*** ! Alors tu vas être gentil et tu vas t’occuper de tes fesses à l’avenir et même tout de suite si tu veux pas que ça se termine mal. Pour toi j’entends, évidemment.

Tu es agressive, jeune fille. Mais tu n’aimes pas qu’on intervienne quand tu as des comptes à régler. À tes yeux, l’autre méritait son sort. Tu ne l’aurais peut-être pas tuée, mais tu l’aurais démontée dans les règles. Tu penses. Peu importe ce qu’elle aurait pu te faire. Toujours une main sur la poignée de ton flingue, ton autre main vient glisser dans tes longs cheveux bruns, les remettant dans un ordre plus ou moins correct. Ils se sont emmêlés tout à l’heure. Lorsque tu considères que c’est correct, tu reportes toute ton attention sur l’autre. Tu n’en oublies pas ton intention de te rendre à la réunion de ta meute, mais c’est devenu secondaire. Un vampire dans la forêt des lycans, c’est relativement inhabituel et tu veux comprendre... Hé oui, ta curiosité a été piquée à vif...

_________________
La vie n'est pas un conte de fée. Elle est violente, imprévisible, cruelle. Alors si tu veux survivre, bats-toi, encore et encore, sans jamais mettre un genou à terre. Les plus forts survivent, les faibles meurent. Alors choisis ton camp, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Dim 17 Fév - 18:31

Alek & Jayde


Me voilà dans de beaux draps. Je me trouvais face à Jayde qui ne m’avait jamais vu et je venais de m'immiscer dans son combat. La jeune louve se battait depuis un moment maintenant pour prouver qui elle était. Elle avait réussi à s’imposer dans son monde! Quoiqu'elle soit une femme elle avait le même respect que tous les hommes qui l’avaient devancé de sa meute. Oui une part de moi l’admirait. J’admirais la femme qu’était devenue cette petite fille sur qui j’avais veillé de loin. Mais surtout en ce moment une autre part de moi se méfier de cette femme. Un loup-garou n’est déjà pas simple à battre mais celle-ci encore moins. Puis de toute façon lui faire mal était exclu! Je n’avais pas promis à son père de la protéger pour la tuer dès qu’il avait les yeux fermés! Mais hors de question non plus de me laisser tuer! Me voilà dans de beaux draps. Je la regardais calmement restant sur mes gardes. Mon pied me faisant encore mal ... C’est qu’un loup avait de la force mince! --»

Sa main vers son révolver je me tends; ; . Non je ne veux pas me battre avec elle! Je ne veux pas en arriver là! Mais si elle me laisse pas le choix je fais comment? Alors je devrais m’en prendre à elle, je devrais trahir ma promesse. Je en suis pas du genre à ainsi agir. Il faut avouer que je ne suis pas du genre à promettre de protéger quelqu’un non plus d’ordinaire mais une dette reste une dette et puis son histoire... ça ressemblait un peu à la mienne. Même si je me refuse de l’admettre ça a dû aussi jouer sur ma décision de dire oui. Que n’aurais-je pas donné pour que quelqu’un prenne ce rôle pour mon propre fils il y a de ça plus de 1000 ans? Même après tout ce temps je donnerais tout pour qu’il puisse vivre et voir le jour! Mon fils mon petit Alek Junior. Enfin je doute qu’on l’aurais appeler comme ça mais bref. Je l’avais déjà tellement souvent imaginé. Il aurait eu les yeux de sa mère ainsi que ça magnifique chevelure... Il aurait les traits masculins que je possède sinon... C’est ainsi que je le voyais dans mon esprit. Le digne mélange de nous... ce qu’il y avait de plus beau en chacun pour faire la perfection née. Mais mon père m’avait pris ça et rien n’y changerai pour moi. Mais quand l’occasion m’est venue de faire que ça change pour un autre j’avais accepté.

Je la regarde levant mes mains en signe d'innocence. Si j’avais une chance de lui faire comprendre que je voulais pas sa mort... Que je voulais pas me battre! Peut-être accepterait-elle aussi de m’écouter! ça restait à voir bien sûr mais je devais essayer!

D’où tu t’en es mêlé toi, face de frish ? Ce n’sont pas tes affaires, que je sache, bor*** ! Alors tu vas être gentil et tu vas t’occuper de tes fesses à l’avenir et même tout de suite si tu veux pas que ça se termine mal. Pour toi j’entends, évidemment.

Comment ça face de frish?! Hey je lui permets pas! Il ne faut pas exagérer! Moi beau comme un dieu me faire insulter de la sorte! Bon là c’est moi qui exagère avec le beau comme un dieu mais je sais que je suis loin d’être moche alors mince! Je la regarde sévèrement.

- C’est donc ainsi que la nouvelle génération de loups remercie les autres de leur sauver la vie?! Frish toi-même sale morveuse ingrate. Au cas où tu l’ignores s’en prendre à certaine personne peuvent couter cher...

Bon je parlais mal là... je savais que je m’y prenais très mal pour lancer une conversation. Je devais me calmer pour m’expliquer et nous laisser une chance de pas ne finir aux mains.

- Excuse moi... j’en oublie les politesses quand on m’insulte... je vais donc reprendre. Je me prénom Aleksandr et je ne veux pas me battre avec toi. Enfin disons que j’aimerais éviter de devoir te blesser.




code by biscotte


Dernière édition par Aleksandr L. Volkov le Mar 12 Mar - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayde L.Y. Lunan
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Lycan
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Heu... Pirate ? :D
♆ célébrité : Keira Knightley
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 48

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Dim 10 Mar - 17:08

Tu ne supportes pas qu’on se mette en travers de ton chemin, tu ne supportes pas qu’on se mêle de tes affaires. Tu voulais lui faire ravaler sa langue, à cette satanée sorcière ! Tu voulais vraiment, personne n’a le droit de remettre sur le tapis cette accusation qui pèse sur toi, ce meurtre que tu n’as pas commis. Personne n’a le droit de le faire. Encore moins une personne qui ne te connait pas, quelqu’un qui ose te juger sans te connaître. Aurait-il mieux valu te laisser faire ? Mystère... Tu ne l’aurais sans doute pas tuée, il est inutile d’en venir à ne telle extrémité pour quelques mots lancés, mais tu l’aurais certainement bien assommée. Et tu lui aurais volontiers offert un ravalement de façade. Oui, tu étais véritablement en colère alors, au final, peut-être est-ce mieux qu’on t’ait arrêtée, sur ce coup. Même si, toi, tu ne vois pas les choses d’un bon œil. Pas du tout même. Un vampire dans la forêt des lycans. Un vampire qui se mêle d’une histoire qui ne le regarde absolument pas. Qui te retient en plus. Grossière erreur, personne ne te maîtrise. Alors tu lui écrases le pieds de toutes tes forces, histoire de le déconcentrer, puis tu le vires d’un coup de coude dans l’estomac. Et voilà le travail.

Une main sur ton pistolet à ta ceinture, tu te tiens prudemment à distance du vampire. Tu ne le connais pas mais tu sais que ces personnes sont de redoutables adversaires alors il vaut mieux que tu fasses attention. Tes yeux étincellent de colère et tu décharges celle-ci en l’insultant, en lui ordonnant de se mêler de ses affaires et non des tiennes. Tu n’es pas ce qu’il y a de plus poli mais tu n’en as pas grand chose à faire, il t’énerve au plus haut point et il n’avait vraiment pas à s’en mêler, alors qu’il aille voir ailleurs si tu y es. Tu vois son regard se faire plus sévère à ton insulte. Face de frish... Tu aimes bien la sortir, celle-là, tu sais que tu en indignes plus d’un à chaque fois. Et puis, c’est toujours plus plaisant de garder un minimum de contrôle et de rester au niveau de l’attaque verbale. Sauf que vu l’état d’énervement dans lequel tu es, il n’est pas conseillé de te renvoyer tes propos à la figure. Tes hommes le savent, ceux qui vivent avec toi évitent généralement de te contrarier, de peur de te pousser à bout. Tu n’es pas explosive mais les sujets sensibles te transforment en bombe. Alors qu’il te renvoie ton insulte accompagnée d’un « sale morveuse » bien clair et net... Ta main bouge, mais pas pour s’emparer de ton pistolet. Non, c’est de ton fouet dont tu t’empares. Pas de mise en garde, pas de préavis : celui-ci vient claquer sur sa joue, y laissant une trace rouge. TU ne cherches même pas à savoir s’il saigne ou non.

-J’avais pas besoin de toi, sangsue !

Tu es en colère, tu réemploierais volontiers ton fouet une seconde fois. Mais ces paroles qu’il prononce ensuite te calment un minimum. Pas de manière visible mais ta curiosité est piquée. Un vampire chez les lycans. En soi, c’est déjà quelque chose de surprenant. Mais en plus, il ne veut pas se battre avec toi ? Pourquoi, parce que tu une simple fille ? Ahah. Avec ses précédentes paroles, tu n’as pas l’impression que ça le dérangerait. Alors quoi ? Tu resserres ta prise sur ton fouet tandis que ton esprit travaille. Aleksandr. Ce nom fait écho dans ta mémoire, il faut que tu te souviennes de l’endroit où tu l’as entendu. Aleksandr... Vampire... N’est-ce pas le nom d’un des contacts de ta meute ? Si, c’est bien cela. Un contact que tu n’as jamais rencontré, personne ne te pense prête. Ils ont tord, à ton avis, mais tu le leur feras comprendre cette nuit. Mais... Non, impossible. C’est impossible que ce soit lui, ce serait un trop gros hasard. Tu ne baisses donc pas ta garde, c’est hors de question. Un vampire est une menace tant que tu n’as pas décrété qu’il était inoffensif ou un allié. Et pour l’instant, il n’entre dans aucune de ces deux catégories. Alors tu restes méfiante. Tu n’as, naturellement, rien contre les vampires mais tu n’as nullement envie de te laisser piéger comme une débutante. Mais tu ravales ta colère et reprends une position plus... Digne. Moins agressive.

-Éviter de me blesser ? Et pourquoi ? Qu’est-ce que ça peut te faire ? Et puis d’abord, pourquoi t’es intervenu ? T’avais pas à te mêler de mes affaires, t’avais pas à t’en mêler tout court ! Qu’est-ce que t’en avais à faire que je lui démonte la tête, à l’autre ?

Agressivité, quand tu nous tiens... Mais tu cherches à comprendre ce qu’il s’est passé. Tu cherches des réponses. Tu n’aimes pas ne pas comprendre. Malheureusement, le seul indice que tu as à disposition tu ne le prends pas en compte parce que tu n’as aucune preuve qu’il s’en agit bel et bien d’un. Quoique... Réfléchit donc, demoiselle. Avant que tu l’insultes, il a levé les mains en l’air, signifiant qu’il n’allait pas t’attaquer. Il s’est calmé aussi, pour se présenter, pour se faire pardonner son emportement. La politesse ne voudrait-elle pas que tu te présentes à ton tour ? Non, tu es une pirate, tu n’en as rien à faire de toutes ces règles. Tu es au-dessus de toutes ces choses. Alors tu le dévisages. Un brun aux yeux bleus. Il n’a pas l’air beaucoup plus veux que toi mais tu sais qu’il ne faut pas que tu te fies aux apparences. Les vampires ne sont pas affectés par le temps. Pas physiquement en tout cas. Ta main libre vient attraper la lanière de cuir de ton fouet, tirant dessus en un geste habituel. Tu réfléchis, tu te questionnes. S’il est intervenu, il y a de fortes chances pour qu’il y voit un quelconque intérêt. Ou alors tu te trompes du tout au tout. Tu ne sais pas encore sur quel pied danser et ça t’agace. Habituellement, tu as toujours une longueur d’avance. Pas ce soir, visiblement.

-Concrètement, qu’est-ce que tu me veux ?

Oui, qu’est-ce qu’il te veut ? Tu ne te calmeras pas avant de savoir. Et s’il te ment ? Oh, ça, tu ne te fais pas tellement de soucis. Tu as tendance à bien vite comprendre quand les autres te mentent. Il ne devrait pas faire exception à la règle... Si ?

Spoiler:
 

_________________
La vie n'est pas un conte de fée. Elle est violente, imprévisible, cruelle. Alors si tu veux survivre, bats-toi, encore et encore, sans jamais mettre un genou à terre. Les plus forts survivent, les faibles meurent. Alors choisis ton camp, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Mar 12 Mar - 9:23

Alek & Jayde


Face de frish! Non mais pour qui elle se prenait? Bon d’accord elle me connaissait pas, mais quand même! Moi qui avais passé ces dernières années a jugé si oui ou non elle serait une bonne chef de meute et à tenir ma promesse faite a son père ... voilà qui était vexant. D’ailleurs pris de court je ne peux m’empêcher de lui renvoyer son insulte à la figure. Une mioche voilà ce qu’elle était en comparaison à moi! Enfin bref... On n’insulte pas mon physique sans raison non mais!

Je la regarde le regard froid. Mais avant que j’ai compris son geste je me prends un coup de fouet! oo non mais hey! Elle est folle cette gamine! Et moi qui la protéger... merci du cadeau!

-Je n'avais pas besoin de toi, sangsue !

Bon cette fois c’est trop! Je grogne... Mes yeux sont noirs de rage et mes poings serrés au possible! Cette salle petite peste a osez-me frapper au visage en plus! Non mais elle joue à quoi?! Elle veut vraiment que je la tue? Honnêtement elle a de la chance d’être lié à cette promesse et d’être dans son état... Grrrrr

-Hey mais ça va pas ! ce n'est pourtant pas une habitude chez toi d’attaquer sans connaitre ton adversaire!

Je disais ça autant pour l’attaque faite à moi que pour celle faite à la sorcière! En effet tout ce qu’elle gagnerait à s’en prendre à des inconnus sans plus réfléchir c’est de finir par devenir ma proie... et comme mes proies ne m’échappent jamais... Exception faite de mes frères et ma soeur... Il valait mieux pas ça pour elle! Puis je la connaissais tellement mieux qu’elle ne pouvait même oser se l’imaginer... non face à moi elle n’aurait aucune chance et je n’ai pas non plus envie de devoir trahir une promesse... Puis je me reprenais... Je savais qu’on partait du mauvais pied.

Oui les insultes n'amènent que la violence. Et la violence? Tout l’opposer de ce que je voulais. Mon but n’avait pas été de m’en faire un ennemi; ... juste de la protéger d’elle-même. Mais ça elle ne pouvait pas le comprendre je le savais. Alors c’était à moi de faire le premier pas pour me calmer. Même si là en fait j’avais surtout envie de lui faire avaler son fouet! Non je devais prendre sur moi! C’était un calcul simple... Alors je reprenais... Je m’excusais et je me présentais!

Hum... Elle se calme. Oh bien sûr elle ne me le montre pas... mais son coeur parle pour elle. L’inconvénient avec les coeurs vivant c’est que pour les êtres comme moi ils parlent bien plus qu’on ne le pense et ça elle ne peut pas le contrôler. Je le sens battre moins vite. Je souris alors sachant que j’avais gagné le droit de parler.

Mais ses questions... trop de questions! Je n’aime pas les questions! Je n’aime pas devoir répondre à un flot continu de paroles... il déclenche en général au fond de moi un flot de souvenirs refouler... Lumen... Non... Je me ferme un peu plus; . Mais je ne dis rien j’écoute ce qu’elle a dire... Je souris car je comprends que j’en sais peut-être un peu plus sur elle qu’elle-même. il m’avait fallu un peu de temps à comprendre... Mais maintenant j’en étais sûre... Même s'il n’y avait pas encore deux coeurs battants en elle; . Cet amas de sang ... bientôt on entendrait clairement un tout petit coeur signaler cette présence. Le savait-elle seulement. Je souris car c’est plus fort que moi! J’aime savoir des choses sur les autres qu’eux-mêmes ignorent! Puis je ne peux que rester encore un peu plus dans mes souvenirs... J’aime ces nouvelles... Surtout chez des gens pour qui je n’ai pas envie de meurtre. Elle en fait partie! Mais je ne réponds à aucune de ses questions. Je reste là songeur sur laquelle répondre en premier. Elle reprend donc me demandant ce que je lui voulais.

Un sourire aux lèvres je reste songeur. Puis calmement je change de position. Je me déplace. Pas vers elle ni plus loin... En fait je reste à la même distance juste je change de position. Une vieille habitude prise de ma vie sur terre. À l'époque on devait paraître vivant donc montrer un agacement à rester longtemps dans le même positon. Depuis je continue à le faire.

-Ce que j’aimerais? Pour commencer que tu calmes un peu Jayde... Et que m’écoute... Ce n’est pas bon dans ton état de se mettre dans une telle fureur...

je souris encore plus! Je l’ai piquée sa curiosité là! Elle ne comprend pas de quoi je parle... Elle reste elle mais voudrait bien que je lui explique tout... Hum... Je reste calme pour autant...

-Je vais répondre à tes questions une par une en commençant par la dernière... Mais laisse-moi parler et ne me coupe pas... Ce que je te veux? Te protéger contre toi-même... Enfin vous protégez si on peut dire...

Elle n’a toujours pas compris je continue donc

-Si tu lui démontes la tête a cette stupide sorcière... Tu risques de finir sur la liste noire des vampires... C’est la maîtresse d’un très haut gradée chez nous et vois-tu j’ai pour ordre de détruire les membres de la liste noire... Je n’ai pas envie de devoir te tuer. Je détruirais alors des années de boulot pour rien. Ton empressement est toujours ce qui t’a perdu Jayde... Tu devras apprendre à le calmer surtout dans les prochains mois. Pour ce qui est de te blesser. J’ai promis de veiller sur toi donc on va éviter de me faire renoncer à ma promesse. Et... Je tue rarement une femme enceinte! Tu ne feras pas exception à la règle!

Oui elle était forcément enceinte! De pas beaucoup mais les vaisseaux qui circulent au niveau de son ventre... Oui c’est le signe! Seule une femme enceinte en a autant... Je la regarde donc attendant sa réaction...


code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayde L.Y. Lunan
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Lycan
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Heu... Pirate ? :D
♆ célébrité : Keira Knightley
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 48

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Mar 12 Mar - 16:35

Tu l’as énervé. Tu t’en fiches, toi aussi tu es énervée. Et tu n’acceptes pas qu’un homme te traite de cette manière. Il a mérité son coup de fouet, point. Tu le regardes grogner, tu sens sa colère, tu la vois dans ses prunelles, dans chacun de ses traits... Qu’il essaye de t’attaquer et cette fois ton fouet ne fera pas que frapper mais il l’emprisonnera. Il suffit d’enrouler la lanière autour de son cou et il se retrouverait immobilisé suffisamment longtemps pour que tu puisses agir. Oui, tu es peut-être en colère mais tu n’en oublies pas de réfléchir. Tu ne dois pas être trop imprudente... Ce que tu as pourtant été il y a quelques instants à peine. Pff. Ça ne va pas ? Si si, ça va très bien, il peut déguerpir, ça vaudra mieux pour lui. Que ? Comment ça, c’est pourtant pas une habitude chez toi d’attaquer sans connaître ton adversaire ? C’est exact mais... Mais là l’autre t’a mise hors de toi, il est donc normal que tu ais craqué. Et lui alors ? Tu restes prudente, tu ne vas pas non plus te jeter sur lui pour lui arracher les yeux. Quoique... Non, t’empêcher de faire un massacre n’est pas une assez bonne raison pour ça. Bref. Tu fronces les sourcils, c’est quoi son problème ? Tu l’ignores... Mais tu vas le savoir.

Au final, tu te calmes un minimum. Tu n’en restes pas moins agressive dans ton ton, dans ton comportement, mais tu es moins énervée, bien que tu ne le montres pas. Et pendant que tu le questionnes, cherchant à comprendre ce qu’il s’est passé, pourquoi il est intervenu, tu l’observes, cherchant jusqu’au plus petit indice dans chacun de ses traits. Tu n’aimes pas ne pas comprendre. Quel est ce sourire qui vient étirer ses lèvres ? Là encore, tu ne sais pas. Il reste songeur, comme perdu dans ses pensées, avec son satané sourire. Il t’énerve... Tu as envie de le lui faire ravaler, son satané sourire... Qu’est-ce qu’il te veut cet idiot, hein ? Tu veux comprendre. Mais tu te forces à rester patiente, parce qu’à trop te montrer agressive tu sais que ça t’attirera des ennuis. Mais il est vrai que tu meurs d’envie de t’énerver, heureusement que tu arrives à te contrôler un minimum. Juste un minimum... Que t’arrive-t-il donc ? Tu t’énerves plus facilement que d’habitude, c’est étrange... Et ça fait quelques temps que ça dure... Il va falloir que tu te penches sérieusement sur ça, quand tu en auras le temps.

Il bouge un peu, il a déjà toute ton attention. Il reste toujours à cette même distance de toi, il n’avance pas ni ne recule. Bonne idée. S’avancer serait une mauvaise idée puisque tu pourrais virer à nouveau très agressive. Et reculer... Depuis quand quelqu’un recule face à quelques simples questions ? Pff. Mais non, il reste sur place. Alors, va-t-il enfin se décider à te répondre ? C’est ce que tu attends. Que tu te calmes ? Que tu te calmes ??? Une nouvelle fois, tu sens ton sang bouillir dans tes veines. Tu essayes pourtant de te calmer, de ne pas t’emporter, mais tu as du mal... Tellement de mal... Allez, inspire, expire... Lentement, doucement, discrètement... Voilà, c’est bien. C’est très bien. Mais ce n’est qu’un bien maigre résultat que tu obtiens, tu te contentes de rester sur place, serrant au maximum des poings sur ton fouet. Du calme... Du calme... Non. Tu n’en as pas envie. Tu comprends à peine ce sur quoi il termine sa réplique, tu es bien trop agacée pour y prêter attention.

-Je me calme si je veux ! Et si tu veux que je t’écoute t’as intérêt à... Minute. Dans mon état ? Quoi mon état, qu’est-ce que tu racontes ?

Hé oui, tu captes enfin. Et tu ne comprends pas du tout ce qu’il te chante. Tu es dans ton état normal ! Bon, soit, un peu plus irritable que d’habitude mais ce n’est pas bien grave ! Alors quoi, qu’est-ce qu’il va te raconter encore, celui-là ? Tu attends qu’il continue, ce qu’il fait, fort heureusement pour lui. Il veut te protéger contre toi-même ? Merci, tu t’en es toujours très bien sortie seule, tu n’as pas besoin de qui que ce soit pour te tirer des ennuis dans lesquels tu es capable de te fourrer ! Mais... Vous protéger ? Tu n’y comprends rien. C’est son trip de parler par énigmes ? Il a raté sa carrière de sphinx ou quoi ? Tu serres un peu plus les poings, au point que tes phalanges en deviennent blanches... Calme... Mais il veut simplement t’embrouiller ou quoi ? C’est l’impression qu’il te donne. Tu serres un peu les dents, essayant de réfléchir au comportement adéquat... Mais au final, les mots t’échappent.

-Arrête de tourner autour du pot ! Accouche !

Et il parle, encore. Tu enregistres les informations. La chose que tu as voulu massacrer, la maîtresse d’un très haut gradé ? Ils ont donc si peu de goût, les vampires ? Apparemment. Et lui alors, c’est un assassin ? Hum... Instinctivement, tu te tends, plus que sur tes gardes. Qu’il ne s’avance pas plus ou tu mords. Au sens propre comme au figuré d’ailleurs. Il détruirait des années de boulot s’il te tuait ? Là, tu écarquilles les yeux. Qu’est-ce qu’il raconte ? Tu n’aimes pas ça... D’habitude tu gardes toujours une longueur d’avance mais là, tu as l’impression qu’il en a deux sur toi. Tu détestes cette sensation que tout t’échappe... Il parle comme s’il te connaissait mais toi tu le connais pas ! Ou alors tu as loupé quelque chose. Il a promis de veiller sur toi ? À qui ? À quoi ? Non, il y a quelque chose qui cloche. Ta colère a complètement disparue, tu es juste perdue. Tu n’y comprends plus rien du tout. Et pire encore : tu pâlis d’un coup lorsqu’il en termine. Il tue rarement les femmes enceintes ? Tu ne feras pas exception à la règle ? Mais tu n’es pas enceinte ! Tu ne l’es pas du tout ! Qu’est-ce qu’il raconte ? Cette fois tu grognes, menaçante. Tu veux réemployer ton fouet, c’est ce que tu ferais si tu t’écoutais... Mais cet énervement n’est pas normal, alors tu fais des efforts pour te retenir.

-Tu racontes... N’importe quoi. J’aurais pu te croire mais là, le coup que je suis enceinte c’est beaucoup trop gros. Maintenant, vire de mon chemin.

Sur ce, tu remets correctement ton fouet à ta ceinture puis tu l’écartes de ta route. Tu reprends celle-ci, faisant tout pour l’ignorer royalement. Il est grand temps d’aller voir ailleurs si tu y est. Et puis, si tu ne te dépêches pas, tu vas arriver en retard à la réunion de ta meute. Quoique, vu que tu n’es pas invitée, que tu sois à l’heure ou en retard n’y changera pas grand chose. Éloigne-toi de ce type, il a perdu la tête, laisse-le dans son délire. Tu reprends ta marche, comptant bien le laisser en plan... Mais ses mots résonnent dans ton esprit, tu les tournes et les retournes dans tous les sens. Il a voulu te protéger... Il a promis de veiller sur toi... Il a dit que tu... Pourquoi poses-tu une main sur ton ventre ? Non, il ne peut qu’avoir menti, ce n’est pas possible autrement ! Tu te mordilles la lèvre... Quand aurais-tu pu... Tu pâlis à nouveau. Au début du mois, dans de bar, avec... Avec... Par tous les saints de la Terre, c’est pas possible... Il ne peut pas dire vrai... C’est impossible. Tu sais bien que les vampires sont plus sensibles que les lycans pour ce qui est du sang mais pourquoi ne t’aurait-on fait aucune remarque jusqu’à présent, si c’était vraiment le cas ? Non, non, tu te prends trop la tête, ce n’est pas une bonne idée. Et pourtant tu piles net. Il faut que tu lui fasses avouer qu’il a raconté n’importe quoi. Alors tu attends qu’il se pointe, tu sens qu’il t’a suivi. Tu t’adosses contre un tronc et tu patientes. Pas longtemps, il n’était pas loin. Ton regard chocolat posé sur lui, tu le fixes froidement, contenant avec peine ton énervement.

-En fait... C’est quoi ton problème ? D’où tu inventes ce genre d’histoire ? Et... Tu as promis à quelqu’un de veiller sur moi ? A première vue, je me démer** très bien toute seule, alors à qui t’aurais bien pu faire cette promesse, hein ? Qui t’es exactement ?

Aleksandr, Aleksandr... Plus tu y penses et plus tu songe à ce mystérieux vampire... Est-ce que tu as raison de songer à lui ou pas ? Si c’est lui, alors il est normal qu’il connaisse ton nom... Mais non, il ne devrait pas connaître ton visage puisque toi, tu ne le connais pas. Ou alors, tu n’as jamais fait suffisamment attention... Voilà qui ne te ressemblerait que très peu... Mais c’est plausible, s’il ne tenait pas à être vu... Non, tu t’y refuses. Parce qu’il dit la vérité, ça veut dire que tu serais... Non... Non non non et non. Hors de question. Tu refuses. Tu vas lui faire avouer que ce qu’il a raconté, c’était du bluff et des mensonges. Tu préfères fuir plutôt que d’essayer d’ouvrir les yeux... Parce que tu ne veux pas y croire... Et peut-être parce que cette inhabituelle manière de t’emporter t’embrouille aussi, peut-être. Qui sait ?

_________________
La vie n'est pas un conte de fée. Elle est violente, imprévisible, cruelle. Alors si tu veux survivre, bats-toi, encore et encore, sans jamais mettre un genou à terre. Les plus forts survivent, les faibles meurent. Alors choisis ton camp, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Sam 16 Mar - 13:48

Alek & Jayde


Pauvre petite puce. Déjà petite elle était promise a un avenir compliqué. Je le savais ... en fait j’étais un des mieux placé pour le savoir. Combien de fois caché dans mon coin je l’avais observé dans son enfance? Combien de fois j’avais dû veiller à ce qu’elle fasse les bons choix... Combien de fois j’avais hésité à intervenir? Mais son père avait été clair... Veiller sur elle mais toujours lui laisser une chance de s’en sortir seule! Elle devait apprendre le plus possible par elle-même... elle devait prouver qu’elle méritait le titre qui l’attendait. Hum... pourtant comme j’aurais aimé tuer ces gens qui l’ont condamné il y a quelque temps. Non j’avais dû les regarder la juger d’un crime qu’elle n’avait pas commis et laissé le vrai assassin s’en sortir indemne.

Non pas que tu en veilles à quelqu’un pour ce meurtre. Les histoires de Lycan ne t'intéresse pas ... Sauf celles de cette meute. Mais tu n’aimais pas l’idée que cette petite ait encore des soucis. Elle en avait eu assez à sa naissance.

En fait au fond tu aimes vraiment cette petite. C’est étrange car depuis ton retour de ta première guerre tu n’aimais plus personne. Ni humains, ni vampire, ni sorcier ni lycan. Tous tes alliés n’étaient que des pions pour toi. Tous mais pas elle. Peut-être sa naissance t’a-t-elle rappelé celle qu’aurait dû avoir ton bébé. Peut-être ce passé que tu enfuis en toi est ressorti avec cette gamine. Puis des fois elle ressemblait tant à Lumen... oui je sais... Toutes les petites filles se ressemblent sur certain point. Pour autant... Tu t’es attaché à elle a cause de ça... Et maintenant tu l’aimes vraiment. Oh que les romantiques soient rapidement désabusés! Il n’y a pour elle aucun amour de ce genre en toi... Seulement... Elle fait partie de ta vie... Et si pour elle tu devais tuer encore et toujours tu le ferais... Mais sa personne ne pouvait même s’en douter! Tout le monde ignore les liens qui vous unit... Enfin qui t’unissent à elle. Tu es trop intelligent pour laisser ce genre d’information dans une autre oreille que la tienne et celui qui t’a fait promettre ça... Inutile d’ajouter tes ennemis aux siens pour lui vouloir du mal.

Je me secoue les esprits pour revenir au temps présent. Rares sont chez moi ces apartés pour m’auto-parler de mes sentiments. Surtout rares sont les fois où je me surprend à aimer quelqu’un. Ma famille m’a dérobé cette capacité il y a tellement longtemps... Est-ce cette gamine qui avait tout fait renaitre en moi? Non... Elle a juste ravivé des souvenirs que je n’ai jamais cessé d’aimer... Des souvenirs qui m’ont fait avoir une raison et une conscience un jour. Dommage qu’elle ne puisse pas les raviver suffisamment pour me rendre ma raison. Enfin dommage pour mes victimes à venir!

Je la vois énervée par ce que je dis. Moi je suis assez amusé de la situation. Je sais que j’ai un sang froid à toute épreuve ... enfin presque à toute épreuve. Mais je reconnais qu’à sa place je serais aussi agacé. Son empressement ne fait qu’accentuer mon sourire. Elle est toute mimi... Enfin elle est aussi loin de représenter la vraie chef qu’elle est... Je devrais la juger maintenant que mon jugement serait des plus décevants. Elle perd son calme trop facilement. Elle s’énerve pour de mauvaise raison. Ou du moins trop par rapport aux raisons. Mais je me souviens de Nastasia... Elle était tout aussi sur les nerfs au début de sa grossesse. C’est surement les hormones.

En tout cas je vois avec satisfaction qu’elle n’en a pas perdu toute la raison quand même. Elle se tend quand je lui avoue mon métier. Au moins elle sait le possible danger que je peux représenter. Elle peut se croire meilleure que moi... Mais elle ne doit jamais perdre à l’esprit que j’ai plus d'expérience qu’elle n’en aura jamais. J’ai tué avant même la naissance de sa lignée... Ou alors au commencement au plus tard... Elle a ses atouts et j’ai les miens... Je ne dis pas qu’elle ne pourrait pas me tuer... Mais le combat serait difficile puis... Moi contrairement à elle je la connais! Enfin je fais mine de ne pas avoir trop remarqué son changement de comportement si ce n’est ce regard approbateur . Je me dois de continuer... Je me dois de lui annoncer! Rah est-ce que ça lui fera le même effet que lorsque Nastasia me l’a dit à moi? Est-ce qu’elle fondra en larmes de bonheur? non... J’ai des doutes. Mais bon ... puis peut-être le sait-elle déjà. Sa grossesse est certes très peu avancée mais qui sait.

Vu sa surprise je dirais qu’elle ne devait pas savoir. Oulà! Le choc! J’aurais dû mettre des gants pour lui dire? Bah non après tout c’est une nouvelle comme une autre. Ce n'est pas plus extraordinaire que mes rapports sur mes différents meurtres avec plein de détail que je dois faire à mon président. Sauf que là ça devrait être un peu plus plaisant même à entendre. Je me mords la lèvre quand je l’entends grogner. Je lui dis qu’il a au moins l’avantage de faire un peu plus peur que son jappement de chiot d’autrefois? Non me moquer d’elle serait mal venue là de suite. Encore une fois je ne la veux pas dans mes ennemis. Je la veux allier. Je reste donc sur place avec mon sourire aux lèvres. Des fois je me demande pourquoi son père a fait appel a moi. Il aurait trouvé plein d'autres personnes capables de faire ce que j’ai fait... Alors pourquoi moi? J’étais dans tellement d’affaire louche que j’aurais pu mourir avant les deux ans de la petite... Avait-il vu en moi cet homme que même moi je ne voyais plus? Avait-il pu voir au-delà du monstre que j’étais? Pour quelle raison sinon donner sa fille à un monstre? Hum... Non il savait simplement que j’étais le plus redoutable et le plus dur à tuer des êtres qu’il connaissait! En me demandant de veiller sur elle il mettait un être sans pitié entre sa fille et les autres. Il savait que personne n’arriverait à détruire un monstre comme moi! Il a compris qu’il valait mieux mettre sa fille dans mes rangs que dans ceux qui s’opposent à moi! Et puis je lui devais

Rah elle aurait pu me croire. Mais elle devrait! Un Volkov ne ment jamais! C’est toute mon éducation là! Et j’ai gardé ce principe. Même si je ne suis Volkov qu’en désespoir de cause. Je ne peux mentir! Eux... les autres de sa meute que je connais le savent. Je souris en tout cas j’ai confirmation qu’elle ignore tout de sa grossesse. Hum...; plus je me concentre sur ce que je sens couler en son ventre plus je me rends compte à quel point sa grossesse est peu avancée. Hum... entre quinze jours et un mois. Je suppose que ça fait moins d’un mois cependant car sinon elle aurait des doutes elle-même. Je la regarde ranger ses affaires. Elle en a peut-être trop appris d’un coup. En tout cas ça ne sert à rien de la retenir là de suite. Quelque chose me dit qu’on va dans la même direction. Puis je n’ai jamais été en retard à un rendez-vous et là avec cette histoire je risquais de déroger à cette règle si je continue. Elle le verra bien vite que je disais la vérité.

Je la laisse donc s’éloigner en la suivant ... Oui enfin je la suis surtout car au fond on va au même endroit. Mais pourtant à peine quelques mètres après qu’on ait commencé à avancer elle s’arrête. Hum... Elle sait que je la suis oui mais visiblement veut qu’on discute encore. Elle espère peut-être que je lui avoue simplement vouloir la tuer? La pauvre serait alors déçue.

Je m’arrête arriver pas trop loin d’elle. Je vois son regard glacé sur le mien. Pour ma part je garde cette malice dans mes yeux. Oui moi je sais ... Je comprends aussi mieux qu’elle la situation. J’avais un jour appris à Lumen que lorsqu’on ne comprenait pas une situation la meilleure des choses a faire était non pas de s’énerver mais de se mettre en retrait un peu le temps de l’observer avec un nouveau regard. Est-ce que c’est ce qu’elle faisait là? À ben non. Elle demande les explications. Elle veut m’entendre dire que je mens. Mais elle va découvrir que je suis et reste un Volkov. Je souris de plus belle.

-Je vais à nouveau répondre à tes questions en commençant par la dernière... Comme je te l’ai dit je me nomme Aleksandr. Mon nom de famille te sera pas très utile. Tout ce que tu dois savoir c’est que je suis un vampire disons ... en bons termes avec les tiens. Celui qui a voulu que je veille sur toi n’est personne d’autre que ton très cher père. Et pour ce qui du fait que tu débrouilles bien toute seule. Oui j’avoue que j’ai eu moins de boulot que je n’aurais pu le croire à ta naissance. Tu es assez doué je le conçois. Mais bon... ça ne veut pas dire qu’un jour tu ne tomberas pas sur des soucis qui te dépassent comme ce soir par exemple.

Je soupire un peu... Encore une manie d’humain que je garde. J’aime jouer les comédiens! J’étais doué pour ça! Je le suis encore d’ailleurs

-Pour ce qui est des histoires que je raconte... Je vais t’en raconter une tient. C’est l’histoire d’une jeune femme Lycan qui un jour a cause d'une imprudence se retrouve face à un vampire. Elle aimerait bien tuer ce dernier sauf que lui semble la connaitre un peu trop. Elle veut ses réponses. Alors entame une conversation avec lui. Ce vampire de son côté connaît en effet la jeune fille et n’a voulu que la défendre. Mais quelque chose le chiffonne. Il lui faut quelques minutes pour comprendre. Il ne voyait pas pourquoi tant de vaisseaux sanguins s’étaient faits au niveau du ventre de la jeune femme. Il finit par comprendre que la jeune femme est enceinte. À croire l’avancée du sang et l’absence du deuxième battement de coeur... Ce même vampire peut juger que cette grossesse dates d’un peu plus de 15 jours et de moins d’un mois. Voilà qui donne une raison de plus à ce vampire de ne pas vouloir blesser la jeune femme qui refuse de le croire d’ailleurs.

Je souris. Oui cette histoire était plaisante n’est ce pas?

-Tu peux nier certaines à choses à certaines personnes. Mais nier une grossesse a un vampire. Dit toi que d’ici peu j’entendrais même son coeur a cet enfant... Enfin bref je crois qu’il est coutume de dire félicitation dans ces cas-là... Pour ma part ... si je me souviens ce que j’ai dit a ton père pour toi c’était... Ah oui ça y est: fait en un grand chef et il aura la vie longue!

Je me souviens alors de la réponse de son père quelque temps plus tard quand il m’a demandé de veiller sur elle. Réponse qui me fait rire: finalement c’est à toi mon cher que revient l’honneur de lui fournir cette vie longue... À voir maintenant si je réussirais.




code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jayde L.Y. Lunan
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Lycan
♆ âge : 22 ans
♆ métier : Heu... Pirate ? :D
♆ célébrité : Keira Knightley
♆ crédits : Tatsuki
♆ messages : 48

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Dim 17 Mar - 20:11

Mensonge, mensonge... Il ne peut que te mentir, tu en es convaincue ! Il ne peut pas te dire la vérité, tu ne peux pas être enceinte ! Le reste, d’accord, tu aurais pu y croire puisque son nom ne t’es pas inconnu mais... Mais ça, non. Tu ne veux pas y croire, c’est impossible. Mais ne te rends-tu pas compte qu’il y a quelque chose qui cloche depuis le début de cette conversation ? Non, quelque chose qui cloche depuis quelques jours, voir semaines. Qu’est-ce qui ne va pas ? Tu es plus irritable, tu pars plus facilement au quart de tour. Tu t’énerves aisément et lorsque tu es en colère, tu as du mal à te contrôler. On dirait que, ces derniers temps, la louve en toi est continuellement éveillée. C’est mauvais, très mauvais. Tu te dois de garder le contrôle de toi-même, c’est ce qui, ordinairement, fait de toi la chef que tu es. Tu n’y arrives plus et si tu essayes de ne pas trop y songer, ça t’inquiète. Tu n’aimes pas quand les choses t’échappent. Et là, tu ne sais pas comment réagir alors tu fuis, tu le fuis. Tu n’as que faire d’un menteur de toute manière, n’est-ce pas ? Oui, en effet. Mais... Mais rien du tout. Tu n’as pas de temps à perdre à l’écouter raconter des histoires à dormir debout !

Et pourtant tu finis par t’arrêter net. Le reste est plausible, pourtant... Tu ne peux pas rester dans le doute. Il faut que tu lui fasses avouer qu’il a menti, tu n’auras la conscience tranquille que lorsqu’il te l’aura dit. Pourquoi avoir une part de toi qui y croit, quelque part ? Parce que, en y réfléchissant, ce serait possible... Mais personne ne peut être au courant ! Tu n’en as pas parlé et tu doutes très sérieusement que l’autre l’ait fait. Ce n’est pas tellement le genre d’aventure dont tu te vantes et pour sa réputation à lui, il vaut mieux se taire. Mais satanée hésitation... Tu finis par t’adosser contre un arbre et tu attends qu’il te rejoigne, faisant tout ton possible pour contenir ton énervement. Lorsqu’il est suffisamment près, tu observes ses yeux... Oui, il te donne vraiment l’impression d’en savoir bien plus que toi. Tu le hais, clairement. Mais tu fais tous les efforts du monde pour ne pas trop le montrer. Et tu le questionnes, espérant lui faire avouer qu’il t’a menti. Sauf qu’il sourit de plus belle. Tu le lui ferais bien ravaler, son sourire, mais tu te forces à l’écouter. Aleksandr. En bon termes avec ta meute ? Serait-il réellement ce Aleksandr ? Il semblerait, même si tu n’as rien pour te le prouver... Mais... Quoi ? C’est à ton père qu’il a fait la promesse de te protéger ? C’est bien son genre tiens, de t’assigner une nounou... Tu fronces tout de même un peu les sourcils. Dans ce cas, pourquoi ne s’est-il jamais montré ? Pourquoi n’a-t-il jamais agit ? C’est louche.

-Tu me surveilles depuis ma naissance à la demande de mon père ? Dans ce cas, j’aurais déjà dû te croiser au moins une fois, hors je n’en ai pas le moindre souvenir. C’est louche, non ? As-tu quelque chose pour prouver tes dires, Aleksandr ?

Tiens, après face de frish et vampire, tu l’appelles par son prénom. Finirais-tu par te calmer ? Il semblerait... Au moins un minimum. Mais il y a autre chose qui t’inquiète. Une autre histoire que tu veux comprendre et qu’il n’a pas encore abordée. Quoi ? Il va te raconter une histoire ? Tu fronces les sourcils mais te tais et l’écoutes jusqu’au bout, pâlissant lentement mais sûrement au fur et à mesure qu’il parle. Jusqu’à finir plus blanche que la neige. Quoi, quoi, quoi ? Enceinte entre quinze jours et un mois ! La rencontre date de cette période et... Et... Tu te figes. Non, c’est impossible. Tu refuses d’y croire. Tu le refuses catégoriquement ! Tu n’écoutes qu’à peine ce qu’il raconte après cette révélation... Tu ne veux pas l’écouter... Tu ne veux pas comprendre... Non, c’est impossible. Tu es trop jeune pour être enceinte, ce n’est pas le moment ! D’autant plus que tu dois encore faire tes preuves aux yeux de la Meute ! S’ils l’apprennent... Si... Non. Non, tu ne veux pas y croire. Tes mains glissent sur ton visage, remontent pour échouer dans tes cheveux. Nier une grossesse à un vampire... Félicitations ? Non... Non, pas félicitations... Tu retires tes mains, tes yeux pétillant de colère.

-Félicitations ? Moi, un grand chef ? N’importe quoi ! Ferme-la ! FERME-LA !

Oui tu hurles, quelle importance ? Tu rêverais de lui sauter à la gorge et de le faire disparaître, mais tu n’en fais rien. Tu te laisses simplement glisser le long de l’écorce, t’asseyant sur le sol, dans la terre. Tu essayes te convaincre qu’il t’a menti mais tout ce qu’il t’a raconté concorde. Il ne peut pas savoir ce qu’il s’est passé au début du mois. Tu connais les capacités des vampires, tu sais qu’il peut voir les vaisseaux sanguins... Tu ne veux pas le croire, tu t’y refuses... Tu tires sur tes cheveux, un peu. Tu ne te sens pas capable de l’assumer. Tu ne veux pas l’assumer. Mais petit à petit l’idée se fraye un chemin dans ton esprit. Ça expliquerait pourquoi tu es aussi irritable ces derniers temps, ça expliquerait pourquoi tu es aussi explosive. Ça pourrait aussi expliquer pourquoi la louve en toi est continuellement éveillée. C’est étrange... Au final, tu le crois... Seulement, tu te souviens aussi de cette fameuse nuit. Il n’y en a qu’une qui peut être responsable de ton état, tu as beau vivre entourée de garçons, tu ne passes pas tes nuits avec eux. Au contraire. Alors... Alors...

-Oh pu****, ça veut dire que le père c’est... Oh non... Pas lui... Pitié, pas lui... Dans quelle mer** je me suis encore fourrée ? La meute l’acceptera jamais...

Ca y est, tu pleures. Tu pleures parce que tu es perdue, tu es désespérée. Le père, tu sais bien qui c’est. Un Tudor. Non, pire encore : l’empereur des humains en personne ! Comment tu vas pouvoir avouer ça à ta meute ? Comment tu vas pouvoir avouer une telle... Erreur de parcours ? En est-ce vraiment une ? Hé bien... Pourquoi doutes-tu ? TU n’en sais rien. Tu ne dois pas douter. Il faut que tu règles le problème à la base ! Comment, en supprimant cet être qui commence à vivre dans son ventre ? Non, tu n’y songes même pas. Il n’y est pour rien du tout dans tout ça... Mais comment comptes-tu régler le problème ? Il faut que tu parles à l’autre ? Impossible. Tu ne sais plus quoi faire. Te recroquevillant sur toi-même, tu ne bouges plus, te contentant de pleurer. Tu en as même oublié la présence de l’autre, ou presque. Tu devrais avoir honte de fondre en larmes, plus encore devant quelqu’un ! Mais comme ta colère de tout à l’heure, tu ne contrôles pas tes émotions. Tu es désespérée, tu pleures. Point. Que ça lui plaise ou non, c’est du pareil au même. S’il s’en aille... Entre deux sanglots, tu grognes un peu... Qu’il disparaisse... Tu ne veux pas paraître faible aux yeux de qui que ce soit !

-Me regarde pas... Dégage...

C’est tout ce que tu parviens à prononcer... Il va te falloir quelques instants pour te calmer et parvenir à réfléchir à te situation... En attendant, soit il t’abandonne, soit il te supporte. Mais dans ce dernier cas, il n’a pas fini de t’entendre. Oh que non...

_________________
La vie n'est pas un conte de fée. Elle est violente, imprévisible, cruelle. Alors si tu veux survivre, bats-toi, encore et encore, sans jamais mettre un genou à terre. Les plus forts survivent, les faibles meurent. Alors choisis ton camp, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aleksandr L. Volkov
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : vampire
♆ âge : 1147ans
♆ métier : tueur a gage
♆ célébrité : sebastian Stan
♆ crédits : L@eTi
♆ messages : 70

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    Dim 17 Mar - 22:05

Alek & Jayde


Mon sourire. Au fond une de mes plus belle fierté! Si vous saviez combien ce sourire avait fait craquer plus d’une personne! Au pas dans le sens charmer non... ce sourire les avait carrément fait sortir de leurs gonds! Il parait que ce sourire est un tueur de sang froid! Et moi il m’amuse beaucoup! Oui je suis un maitre en matière de garder son sang froid. Je ne connais que peu de situation qui me perturbe assez pour me faire craquer. Et une seule personne me vient là en tête... Lyokha! Bon j’avoue que mes autres frère et soeur ont déjà réussit par la passé aussi... mais Lyo lui qui avait survécut alors qu’il m’avait tant trahit! Lui que j’avais vraiment aimé... Lui avait laisser mes amours mourir. Voilà le seul capable de me faire perdre mon sang froid assez facilement. Et encore seulement si il me prend par surprise.

Enfin bref ... Je vois bien combien mon sourire l’agace. Elle refuse de me croire. Pourquoi? Parce que je suis un inconnu? un vampire? ou les deux en même temps peut être. Je devrais m’en sentir affecter je suppose moi qui veille sur elle depuis tant de temps... moi qui me suis tant attaché a elle... Mais voilà... En fait je trouve ça plutôt bien de sa part. elle ne se laisse pas influencer... Puis de toute façon je ne ressent pas la peine... enfin si je la ressent... je suppose... Mais elle se manifeste différemment que durant mon vivant... Je ne ressent plus un pincement au coeur... Seulement une rage sourde. Et là ce n’est même pas le cas. je ne me sens même pas agacer. Etrange même pour moi. Mais comme je vous l’ai avouer... Je l’aime cette gamine. Et n’est ce pas le don des enfants de faire tourner en bourriques les grands? c’est ce qui les rends si attachant... Bon dans une certaines limites n’exagérons rien non plus!

Ah tient elle décide de fuir. Pas grave je vais la suivre. De toute façon on se retrouvera surement au même endroit. Une réunion de la meute je doute qu’elle n’y soit pas. Bon jusqu’à présent je n’avais jamais eu le droit de me retrouver dans les même réunions qu’elle. pourquoi? surement aprce que la meute ne la jugeais pas de taille a m’affronter. Je crois qu’ils avaient peur que si je me retrouvais déçut par ses réactions face a moi je ne me retourne contre elle et ne soit plus fort... a moins qu’ils la jugeaient juste pas assez fiable... En fait j’ignorais pourquoi... De toute façon ça n’avait pas grande importance pour moi; Je dirais même que ça facilitais mon travail qu’elle ne me connaisse pas. C’est beaucoup plus simple pour passer inaperçu! Mais je venais de briser ma couverture alors je me doutais qu’elle allait pouvoir très vite apparaitre dans ces fameuse réunions. J’avance donc calmement quand je la vois s’appuyer a un arbre. donc elle veut me parler... je la rejoint et on entame notre petite conversation. Elle ne veut pas entendre que je dis la vérité! Elle est marrante. Pourtant un vampire qui découvre une grossesse ce n’est pas extraordinaire. Le sang est notre vie alors on le décèle bien mieux que reste des être vivant. On sent son odeur et aussi le sens dans lequel il afflue dans le corps ainsi que l’endroit ou il se situe... on peut dessiner les vaisseaux ... non pas qu’on les voient a proprement parler mais on sent le sang qui en découle! Hors elle a une quantité de sang anormale dans son ventre... ça ne peut expliquer qu’une chose... Pourquoi trouve-t-elle ça si absurde?

Elle me demande des preuves de ma présence dans sa vie. Je me ferme;.. j’ignore cette question. Ces preuves ne sont pas a donner à la légère. En fait je ne veux pas lui révéler toute l’histoire. Ou du moins tout lui offrir comme ça... je savais devoir lui faire confiance mais... j’avais promis a son père de toujours opérer dans l’ombre. Du moins tant que ça serait possible... Puis ce n’est pas ce qui m'intéresse ... Non je veux voir sa tête a mon annonce... Mon histoire. Elle pâlit a vu d’oeil la petite. E une fois que j’ai finit mon histoire je la regarde reprenant simplement mon sourire; J’avais finit par lui parler de ce que son père et moi avions dit au moment ou il m’avait appris sa naissance. Oui que de souvenir! Mais je suis vite ramener à la réalité par les hurlement de ma protéger. Que je me la ferme? Euh...

Je la regardais perdant un instant mon sourire; Oui je voyais bien que la nouvelle la perturbait mais bon... A la limites ce qui m’inquiéter vaguement c’est qu’elle perdent le contrôle de ses nerfs et m’oblige pour me défendre a la blesser... Non... Je devais éviter ça... Aussi je me remis un peu sur mes gardes. Je la laisse dans ses pensées... Je reste là ouvert a tout changement... Ayant simplement fait un signe pour lui dire que je me taisais... Mais sur son visage je vois se peindre le dessins de la compréhension. elle finit par me croire... par accepter et par remettre de l’ordre dans ses pensées. Puis soudain son visage s’éclair un centième de secondes avant de soudain s’assombrir de plus belle encore... Elle parle et je comprend qu’elle pense au père du petit.

Je soupir pensant qu’elle n’a pas d’inquiétude a avoir pour sa meute. Si jamais il accepte pas l’enfant... C’est que les choses aurait bien changer au sein de celle ci. Ils aimaient bien Jade et surtout n’étaient pas du genre a rejeter un des leurs... Sauf peut être s’il venait d’un chasseur ou d’un «méchant» du genre. Mais sérieusement Jayde ne se serait pas fourré dans ce genre d’histoire... Du moins pas a ma connaissance. Maintenant il est vrai que depuis qu’elle a rejoint sa meute je la surveille un peu moins... Après tout sa meute a pris le relais. Elle aurait donc eu le temps de faire une telle bêtise mais quand même. J’allais lui faire remarquer que sa place social ne devait pas être une source d’inquiétude pour elle quand elle fondit en larme! oO

Euh..... Voilà ce qu’on aurait put lire si on ouvrait mon cerveau comme un livre. En fait c’était le néant. Je voyais bien qu’elle était désespérer. Je me doutais qu’il devait y avoir un sérieux soucis mais mon incapacité a l’empathie mettais soudain une barrière a ma compréhension de la situation. Je n’arrivais pas a ressentir le moindre des sentiments qu’elle même ressentait. Je n’arrivais pas a comprendre entièrement pourquoi elle se sentait si mal. En fait du coup je ne savais pas si je devais rester ou partir. Enfin non dés que l’idée de partir me vint a l’esprit je la rejetais en bloque. Partir maintenant en la laissant seule dans cet état? C’était comme la vendre... ma promesse serait alors bonne a jeter aux ordures... Ne serais-ce que pour être sûr qu’elle ne tombe pas sur une mauvaise personne je devais rester... Mais pour le reste? Je dois faire quoi? Allez Alek réfléchir!!!

Je tente de remonter dans mes souvenirs;.. Les plus vieux que j’ai... Ceux que j’ai tant repousser... Ceux de l’époque ou j’étais des plus humains et donc capable d’humanité... je tente je promet de revenir en arrière. Mais je n’aime pas ça... Alors pourquoi je le fais? Juste pour essayer de trouver le bon rôle. Je sais jouer la comédie mais là je me retrouve face a une situation ou je manque de modèle. Je me souviens alors: Stasia aimait que je la serre dans mes bras;.. Mais je doute qu’elle aime elle... Ce n’est pas son caractère. En fait elle prendrait ça comme une attaque pareille... Elle aimait aussi que je la rassure... Que je lui disent des mots réconfortant. Hum... voilà 1000 ans que je n’ai plus dit ça... Saurais-je encore faire? Surtout maintenant que je ne les penses pas? Je me met a sa hauteur. Je ne la touche cependant pas. Je ne veux pas me faire bouffer par la miss.

-Tu veux bien arrêter de pleurer?

Oups pas les mots qu’elle voulait entendre. Sa réponse ne se fait pas attendre. Elle veut que je parte. Marque de bol pour elle je n’avais pas l’intention de partir là de suite... non je comptais bien rester! Elle continue de pleurer alors je tente une autre approche.

-Jayde... Euh... Bon oki je suis nul pour dire les choses qu’il faut... et je peux visiblement pas m’engager sur ce terrain. alors je vais plutôt te parler d’autre chose que tu voulais savoir... Tu m’as demandé une preuve que j’avais veiller sur toi tout ce temps... Souviens toi... Toutes ses fois ou tu te retournais brusquement vers un buissons persuader d’avoir vu quelques chose... ou encore quand en pleine nuit tu te réveillais et pensais avoir vu une ombre a ta fenêtre... Les voilà les preuves que je peux te donner de suite... Maintenant on peut aussi demander a Hati. Il te dira lui qui je suis. Ton père a sut a ta naissance que tu serais livré a toi même dans ce monde. Pour une raison qui m’échappe encore il a tenue a ce que je sois ... comment dire;.. Que je veille sur toi. Il m’a alors fait promettre de protéger ta vie... Ta vie et celle de tes descendant... Et me voilà...

Oulà j’allais dans un drôle de discourt. En fait je parlais pour gagné du temps et trouver comment réagir... Je continuais donc à la suite

Alors je sais pas ce qui cloche chez le père de cet enfant... Ni ce qui pousserait ta meute a t’en vouloir. Mais je peux massacrer ce père si nécessaire et un partie de la meute... Enfin pour la meute seulement s’il te menace... j’ai rarement l’envie de me battre contre eux pour le plaisir... Je ne suis pas suicidaire. Encore que quand on sait que j’ai lié ma parole à la protection de toi et de tes enfants pas nés;.. on peut se le demander.

Je restais a l’écoute de la forêt au cas ou j’entendrais un bruit suspect.

puis les loups vous êtes réputé pour ne faire qu’un... Aller lève toi maintenant! et pleure plus!

Oui je finissais mal mon discourt hein?!

code by biscotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


♆ papiers d'identité.



MessageSujet: Re: Je te veux pas de mal promis    

Revenir en haut Aller en bas
 

Je te veux pas de mal promis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Tu veux ma photo ? ( Pv : Junior )
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Abstracly, tu es celle avec qui je veux partager ma vie..[ Abstracly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A N A R K I A :: Ululatus Luna :: Forêt-