AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un couronnement endiablé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Baptiste L. Hodgkin
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcier
♆ âge : 20
♆ métier : Chevalier et Mage au Conseil
♆ célébrité : Alex Pettyfer
♆ messages : 27

♆ never let me go.


MessageSujet: Un couronnement endiablé   Mar 18 Sep - 19:42




Un Couronnement Endiablé


Baptiste L. Hodgkin & Tabatha Wilson

DATE ► ici.
HEURE ► Matin.
MÉTÉO ► Il pleut légèrement.
LIEU ► Au palais.
STATUT ► Privé, sauf si Henry Wilson, Edwood Aliester ou Jade Fournier souhaite l'intégrer l'espace de quelques réponses.
RÉSUMÉ ► Le roi Henry Wilson annonce la montée au trône de sa fille, Tabatha.
VOX POPULI ► souhaitez-vous une intervention de la Vox pour mouvementer votre rp ? Heu........

crédit icônes © nancy babich & dolphingay








Une journée spéciale commença dès lors que Baptiste Liam Hodgkin ouvrit les yeux. En effet, la veille, le roi Henry Wilson avait annoncé qu'une réunion exceptionnelle aurait lieu le lendemain, c'est-à-dire aujourd'hui même. Le ton jovial de l'Empereur avait rendu l'assemblée toute entière curieuse. Mais qu'avait-il donc de si important à annoncer à ses sujets ? Naturellement, en tant que Mage au Conseil, le jeune chevalier avait été tenu informé dans les premiers. S'en suivit bons nombres de rumeurs, toutes aussi farfelues les unes que les autres ! Des dames étaient même allées jusqu'à dire que sa majesté avait retrouvé foi en l'amour. Que né-ni ! Le jeune homme était prêt à le parier qu'il ne s'agissait nullement d'un mariage. En fait, il avait presque un pressentiment indescriptible. Il ne fut pas capable de dire s'il était négatif ou positif, voir neutre. D'où la forte curiosité qui le prenait de si bon matin.

La dite réunion devait avoir lieu au cours de la matinée. Baptiste avait donc un peu de temps devant lui avant de se rendre au palais. De plus, il y verrait sa tendre et douce Tabatha, princesse et fille du roi. Et, bien qu'il ne pourra probablement pas l'aborder directement lors de cette assemblée, il pourra surement la voir après, en tête à tête. Rien que cette idée embellit son réveil ! D'ailleurs, en parlant de réveil, le bon garçon de vingt ans entreprit d'étirer chacun de ses membres un part un après avoir ouvert les yeux. Ensuite, il eut le courage de sortir de son lit douillet afin d'aller s'habiller, après bien sûr un léger brin de toilette. Il alla donc se passer un peu d'eau sur le visage pour paraître frais et complètement réveillé, ce qui n'est pas vraiment le cas pour l'instant. Une fois fait, il alla se vêtir de son habit traditionnel, afin d'être présentable à la cour. Enfin, il put descendre rejoindre ses chers parents pour un bref petit-déjeuner.

Le duc et la duchesse Hodgkin étaient en effet déjà attablés dans la grande salle à manger. Bien sur, ils étaient déjà vêtus pour assister à la réunion de sa majesté. Baptiste les embrassa vivement avant de s'assoir au côté de sa chère mère. Son père lui faisait face, comme à l'accoutumé. On vint apporter au garçon une tasse fumante, ainsi que du pain. De la confiture avait déjà été mise sur la table. Ayant déjà un peu faim, le fils commença à tartiner sa tranche de pain. Sa mère parlait des ragots qu'elle avait pu entendre dans les ruelles du royaume. Elle en avait entendu des très bizarres, elle aussi ! Heureusement, ni elle ni son époux ne croyaient pas en de tels balivernes. Madame demanda d'ailleurs à son fils ce qu'il en pensait de tout cela. Il lui répondit qu'il était tout à fait d'accord avec elle, bien évidemment. Il enchaîna sur le fait qu'il pensait plutôt qu'il s'agissait des vampires, leurs chers voisins légèrement timbrés.

Terminant leur petit-déjeuner, ils conclurent ainsi leur discussion. De toute façon, ils auraient la réponse d'ici peu de temps. Ils laissèrent les domestiques débarrasser, puis allèrent se vêtir pour sortir. Dehors, il pleuvait. Cela n'empêcha pas Baptiste de décider de se rendre au Palais sur son fidèle destrier. Pendant que ses chers parents se préparèrent à partir, il arnacha son cheval. Il partit en même temps que le duc et son épouse. Sans plus les attendre, il fit partir sa monture au galop. Il ne fallait pas qu'il finisse trop tremper tout de même ! Heureusement, la pluie était fine et peu forte. Le fils du duc ne fut pas si tremper que cela lorsqu'il arriva à destination. Durant le trajet, il avait pu faire le vide dans son esprit. Pas de faux pas ! L’excitation qu'il rencontrait lorsqu'il venait ici afin de voir sa princesse lui jouait quelques fois des tours. Il afficha une mine sérieuse, un peu froide.

Son cheval fut conduit dans les écuries impériaux, avec les autres. Les écuyers le connaissaient bien, ils avaient l'habitude de le voir. Baptiste les salua chaleureusement, tout en gardant l'attitude du Mage qu'il était. Aujourd'hui, il n'était pas Chevalier et donc resta plus distant qu'à l'accoutumé avec ces hommes qu'il côtoie souvent. Bien sur, il ne s'agissait nullement d'une prétention quelconque de sa part ! Bref. Il se dirigea ensuite vers la salle principale, là où avait lieu les rassemblements importants. Ses parents n'étaient pas encore arrivés mais ne tarderaient pas. Le majestueux couloir était parsemé de tableaux royaux. Et des gardes étaient postés devant diverses portes. La protection aurait-elle été renforcée ? Ce fut l'impression qu'eut le jeune homme lorsqu'il passa devant tous ces hommes armés.

La salle du trône était déjà bien remplie. Bon nombres étaient arrivés en avance. D'un signe distingué de la tête, le jeune Mage salua ses connaissances, principalement des chevaliers et des membres du conseil. Il aperçut également son plus proche ami, Edwood. A cause de son statu, ils ne pouvaient s'assoir à côté. Ce n'était pourtant pas l'envie qui l'en manquait ! Enfin, il s'assit à sa place. Sa salle se remplissait toujours, et bientôt tous eurent prit place. La réunion allait enfin pouvoir commencer. Soudain, toute l'assemblée se leva. Le roi fit enfin son apparition, suivit de prêt par sa magnifique fille, Tabatha. Baptiste n'eut d'yeux que pour elle. Un ange tombait du ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité


♆ papiers d'identité.



MessageSujet: Re: Un couronnement endiablé   Dim 23 Sep - 15:31

Je ne veux pas être reine, mais je n'ais pas le choix. Je ne peux lutter contre ça...pardonne-moi....je t'aime...

Baptiste & Tabatha


Tabatha s’était réveillé avec la certitude qu’un changement important allait survenir. Elle ne savait pas d’où lui venait cette intuition mais elle en était sur. Elle s’habilla aidée de Jade qui l’observait. Elle parlait de l’annonce qu’allait faire son père, une annonce qu’il avait différée. Elle soupira et regarda sa robe, une robe bleue pâle qui lui rappelait quelque chose. Une chose que son père avait mentionné durant ses jeunes années mais cela ne lui revenait pas alors que cela lui semblait important. Elle soupira et partit vers la salle du conseil, il fallait qu’elle soit à l’heure pour rentrer avec son père, à sa demande. Elle pénétra finalement dans la pièce sous le regard de tous les conseillers derrière son père, elle s’installa comme d’habitude à sa place et fixa un point après avoir vérifié que Baptiste, son tendre Baptiste était dans la pièce. Elle savait où était sa place et elle l’avait très vite repérer. Le roi se leva et le silence devint encore plus épais, Tabatha sentit son cœur battre. Le roi souriait et elle se demandait bien ce qu’il allait dire. La réponse à l’attente arriva. « Moi, Henry Lucian Wilson, en ce jour du 30 Janvier de l’an 1000, je me retire du trône et le laisse à ma fille Tabatha Anna Wilson. Afin qu’elle puisse régner comme il se doit. » Tabatha ne pleura pas, elle ne partit pas en courant de la salle alors que tous les regards se braquaient sur elle. Elle tourna la tête vers son père en priant pour qu’il éclate de rire et leur annonce n’importe quoi d’autre sauf ça. Elle avait la gorge sèche, elle voulait hurler mais elle n’y arrivait pas. Elle fixa son père qui enleva sa couronne le remettant à un mage qui s’était avancé avant de tendre la main à sa fille. Elle regarda la main secouant la tête d’un non négatif en fixant son père. Celui-ci lui sourit et la fit se lever avant de la mettre devant tout le monde et de crier. « Vive la Reine ! » La salle repris le cri pendant que Tabatha fixait Baptiste, son Baptiste. Elle avait compris que son père ne reviendrait pas sur sa décision. Une fois que les cris se furent calmé, l’assemblée se dissout et Tabatha en profita pour filer. Elle ne voulait qu’une chose être loin de son père sinon elle allait le frapper. Elle refugia dans sa chambre où elle s’allongea sur son lit. Elle ne pleurait pas, elle n’en avait pas envie non elle avait juste envie d’une chose mettre une baffe à son père. Finalement, il la retrouva et il s’approcha d’elle. Elle avait entendue la porte s’ouvrir mais elle n’avait pas voulus regarde qui c’était espérant que se serait Baptiste, son petit-ami, mais elle s’était trompée. Elle ne pourrait peut-être même pas vivre une relation officielle avec lui maintenant qu’elle était reine. Elle savait qu’une liste pour prétendant serait ouverte, qu’il pourrait s’y inscrire, mais il ne serait pas le seul à vouloir. Et puis, bien sur, il suffisait qu’une seule option demandée ne passe pas pour qu’il finisse par être écarté. Elle ne pourrait même pas avoir son mot à dire, il n’y avait que s’il réussissait tout qu’elle pourrait enfin le prendre en roi. Son père s’assit sur le lit et elle se retourna vers lui, hargneuse. Son père l’observa et lui sourit. « Tabatha, ma petite fille. Tu as grandis beaucoup grandis. Et je vais donc te parler comme un roi se doit de le faire. Je n’abdique pas en ta faveur sans avoir pris mes précautions. Bien au contraire, je resterais dans l’ombre mais je t’épaulerais, je serais ton conseiller. Et je t’ais observé beaucoup observé et je sais qu’au fond de toi, tu a la capacité d’être une bonne reine. » « Peut-être. Mais je suis jeune, et vous me volez ma jeunesse…vous m’enlevez l’insouciance que j’aurais put encore avoir pendant quelques temps… » « Je te l’enlève certes, mais il vaut mieux pour le peuple que je me retire. Le pouvoir m’a déjà corrompus je n’aimerais pas que cela recommence. » « Vous avez peur ? Vous, père… » « Oui. Et je ne veux pas être un tyran. Aussi, je préfère te soutenir et te préparer à ce rôle. Tu comprends ? » « Oui…et j’accepte. » Tabatha sourit à son père, elle avait compris ses raisons au fur et à mesures de ses paroles et elle se souvenait que les anciens lui avait raconté que son père avait déjà été corrompus par le pouvoir dans ses jeunes années. Elle le laissa partir alors qu’il lui déposait un baiser sur le front en lui promettant que tout se passerait bien. Jade rentra peu de temps après dans la pièce observant Tabtha avec un petit sourire. Tabatha inspira un grand coup et compris en voyant le visage de son amie qu’elle savait déjà la nouvelle. Elle devait voir Baptiste tant pis pour la prudence, elle avait besoin de le voir, de lui parler et surtout de se blottir contre lui. Elle avait peur pour la suite, énormément peur. « Jade, est-ce que tu peux me trouver Baptiste ? J’aurais besoin de le voir…Je ne sais pas comment il a pris la nouvelle et j’ai… » « Je comprends ma reine. J’y vais de ce pas. » Tabatha laissa sa servante partir s’asseyant sur son lit. Elle se demanda bien comment il avait réagit en comité privé et surtout s’il allait venir.

FICHE PAR CENTURY SEX
Revenir en haut Aller en bas

Baptiste L. Hodgkin
♆ never let me go.
avatar


♆ papiers d'identité.
♆ race : Sorcier
♆ âge : 20
♆ métier : Chevalier et Mage au Conseil
♆ célébrité : Alex Pettyfer
♆ messages : 27

♆ never let me go.


MessageSujet: Re: Un couronnement endiablé   Lun 24 Sep - 11:39

Baptiste se sentit comme sur un petit nuage l'espace d'un instant. La princesse Tabatha était si belle dans cette légère robe bleue. Cette couleur lui allait tout simplement à ravir, tout comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Ses cheveux étaient attachés, bien que quelques mèches tombaient le long de sa nuque. Il n'y avait aucun doute : le jeune homme était éperdument amoureux d'elle. S'il n'abordait pas cet air fier et un poil hautain, toute l'assemblée aurait remarqué à coup sur l'effet que la demoiselle lui faisait. Cependant, personne ne le sut. Et personne ne le saura tant que le jeune couple n'aura pas trouvé une solution. C'est tellement dur d'aimer une princesse ! Parfois, le jeune mage rêve que sa douce n'est autre que la fille d'un Duc, comme lui, et qu'il peut demander sa main sans nulle crainte d'être rejeté à cause de son rang. Hors là... S'il avait l'audace de la faire, le Roi lui rirait surement au nez. Quoique sa Majesté Henry est un roi plutôt du genre sympathique... Il n'en reste pas moins son père, tout de même ! Et, le mieux pour une princesse telle que sa chère fille n'est autre qu'un vaillant prince. Ou un valeureux chevalier... C'est ça !

Le chevalier venait d'avoir une petite idée. Son statut pourrait enfin leur permettre d'être heureux, et surtout de ne plus se cacher ! Son visage ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire, au moment même où sa Tabatha le regardait. Il fallait qu'il lui parle ! Pourvu que l'annonce importante de son père ne soit pas trop longue ou que le débat soit bref et non pas aussi animé qu'à l'accoutumé. En général, les membres du Conseil sont toujours en désaccord sur un rien, ce qui est parfois agaçant. De plus, généralement, ils pensent à la même chose mais n'arrivent pas à s'exprimer correctement, de telle façon à se que ses interlocuteurs comprennent ! Au moins,, cela donnait un peu d'animation à certaines réunions ennuyeuses. Enfin, ce n'était naturellement pas le cas du roi. Heureusement d'ailleurs ! Cela aurait probablement posé problème si cela avait été le cas mais bon...

Tous les yeux furent braqués vers Henry Wilson, et sa fille. Le roi prit place sur son siège, imité par la princesse. Il attendit que l'assemblée se fut assise. Il semblait totalement détendu, et même impatient d'annoncer la nouvelle à son peuple. Personne ne disait un mot. On aurait dit que certains retenaient même leur souffle. C'était un peu exagéré, non ? Baptiste tenta de faire abstraction des autres et se concentra sur son cher Roi. Ce dernier se leva, dominant l'assemblée toute entière. Il leva enfin les bras et lâcha la nouvelle.

- Moi, Henry Lucian Wilson, en ce jour du 30 Janvier de l’an 1000, je me retire du trône et le laisse à ma fille Tabatha Anna Wilson. Afin qu’elle puisse régner comme il se doit.

Tous se tournèrent vers la princesse qui ne broncha pas. QUOI ? Cela ne pouvait pas être possible... Non ! C'était un rêve, c'est ça ? Un mauvais rêve... Il fallait qu'il se réveille, tout de suite ! Discrètement, il porta sa main sur son bras opposé et se pinça. Aïe ! Non.... Malheureusement, ceci était réel. Sa douce princesse venait de prendre la place de son père à la tête du royaume. Et le pire, c'est qu'elle ne semblait même pas surprise. Elle le savait... Baptiste ne put en voir plus, après avoir aperçut Henry retirait sa couronne pour l'offrir à sa fille. Tête tournée, il regardait ses voisins à droite et à gauche. Tous semblaient sur le choc, mais les plus âgés ne semblaient pas si surpris que cela. Quelque chose dans le comportement du roi les avait-il alerté ? Probablement, ils connaissaient le roi depuis ses plus jeunes années. Des cris retentirent dans la salle, suivant la voix d'Henry qui venait de crier :

- Vive la Reine !

Les cris l'empêchèrent de penser plus. Il n'arrivait pas à voir la montée de sa belle au trône comme une bonne chose. Au contraire ! Il avait la sensation qu'elle l'avait trahi. Pourtant, il savait que son père la préparait depuis sa plus tendre enfance à ce titre mais jamais il n'avait pensé que cela irait aussi vite. Plus ! Il n'avait jamais pensé qu'elle prendrait le pouvoir avant la disparition de son père. C'était comme ça qu'il avait toujours vu les choses, bien qu'un accident était si vite arrivé. Elle aurait pu au moins le prévenir ! Ils auraient pu trouver une solution ensemble... Il aurait pu demander la main de sa fille avant ce fichu couronnement ! Maintenant, il était trop tard pour cela ! Il y aurait une foutu liste avec le nom de tous les prétendants de la Reine ! Tous des princes venus de loin pour obtenir sa main... Rien qu'en imaginant cela, Baptiste en eut affreusement mal au ventre, et surtout au cœur.

Soudain, retournant la tête vers le trône, le chevalier vit une robe disparaître au même endroit que la princesse, à présent Reine, et son père étaient apparus. Elle venait de partir sans prononcer de discours. Lui qui avait voulu croiser son regard... c'était raté ! Mais voilà qui n'était pas vraiment normal pour quelqu'un qui venait de recevoir le pouvoir de filer sans prononcer le moindre discours. Le roi, toujours debout, s'adressa au mage qui avait visiblement posé la couronne sur la tête de la jeune femme. L'assemblée fut dissoute, et elle commençait déjà à sortir dehors. Tous n'en croyaient pas leur yeux, et encore moins leurs oreilles. Baptiste non plus n'y croyait pas. N'osant pas bouger, il vit Henry partir dans la même direction que sa fille. Surement l'attendait-elle dans sa chambre. Peut être attendait-elle plutôt la venu de son cher chevalier. Mais ce dernier n'avait nullement l'intention de la retrouver. Il se sentait trahi... L'amour de sa vie venait de lui voler la seule chance qu'il avait de lui prouver son amour...

Sans plus se retourner, Baptiste sortit. La cour était remplie de bavards et de curieux. Il s'agissait de tous ceux qui avaient assisté à la scène. Le jeune homme aperçut son plus proche ami, non loin, en pleine conversation avec des hommes du Conseil. Il ne sembla pas voir son ami passait sans même venir, comme il l'aurait sans doute fait dans une autre situation. Ses parents étaient non loin de là. Madame se trouvait en compagnie d'autres dames, tandis que Monsieur se trouvait en compagnie d'un autre homme puissant. Il fit de sorte de ne pas être vu par ces derniers, mais ne put empêcher un petit groupe de demoiselles qui vint à sa rencontre. Ravalant ses larmes et son air triste, il bisa la main de chacune d'entre elles. Puis, il s’éclipsa sans un mot vers les écuries. Là où l'attendait son plus fidèle compagnon, son étalon baie cerise.

Une fois son cheval arnaché, le jeune homme se mit en selle. Il était déjà prêt à partir. Loin. Très loin. Où ? Bonne question. Il ne savait pas. Il arpentait déjà l'allée principale lorsqu'il entendit son nom. Après l'avoir entendu plusieurs fois, Baptiste se retourna enfin, las. Il s'agissait de Jade, la servante, ou plutôt dame de compagnie et amie, de Tabatha. Bien qu'il sut déjà ce qu'elle lui voulait, il attendit malgré tout qu'elle le rattrape. Tabatha voulait le voir, le plus vite possible, dans sa chambre. Il s'en doutait. Elle le réclamait. Lui qui avait attendu ça toute la matinée... Le cœur serré et la boule au ventre, il refusa de suivre la jeune femme. Sans explication, il partit au triple galop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


♆ papiers d'identité.



MessageSujet: Re: Un couronnement endiablé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un couronnement endiablé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'hostellerie de Fondcombe
» Traduction
» Garmin [Roi des nains]
» PNJ d'Aragorn
» Reis Glorios [Couronnement du Roy de Sgarde]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A N A R K I A :: Le passé est le passé :: Nos Archives :: RP-